Football:  » C’était difficile de conduire les cadets et de vouloir en même temps rester sur le banc du Jaraaf  » Malick Daf

Quelques heures après son départ du club de la Médina, qu’il a mené jusqu’aux barrages d’accession à la phase de poule de la Coupe CAF, le désormais ex-entraîneur du Jaraaf s’est confié à iGFM. Dans cet entretien, Malick Daf a notamment évoqué les raisons de son départ.

« Il ne s’est rien passé. Nous nous sommes séparés en bons termes. Il fallait attendre la fin du match contre le FC Platinum pour annoncer la décision. Je pense que c’était mieux car c’était difficile de conduire les cadets et de vouloir en même temps rester sur le banc du Jaraaf », précise le technicien.

« C’est la nation qui prime … »

Confronté au choix de céder entre un Club et la sélection nationale, Malick Daf n’a pas hésité à privilégier la «nation» et explique son choix. « J’ai voulu être honnête. Il ne fallait pas que je prenne en otage le Jaraaf. Mieux vaut se concentrer sur la sélection U17 car c’est la nation qui prime avant tout. Je souhaite bonne chance au Jaraaf », termine t-il.

Après cette décision de terminer avec le Jaraaf, Malick Daf va donc pouvoir se concentrer au maximum avec la sélectionnable nationale U17 avec laquelle il disputera la prochaine CAN prévue au Maroc en mars. “Ses” Lionceaux ont décroché la finale du tournoi UFOA ce samedi contre la Mali.