Entretien exclusif-Mathilde Diop : « Je rêve de soulever le trophée continental avec le Sénégal, comme… »

Mathilde Diop, la basketteuse internationale sénégalaise, s’est exprimée en exclusivité sur IGFM depuis son transfert de Colorado (Etats-Unis) à Colomiers (National 1, France). L’arrière qui va fêter ses 23 ans, le 15 juin prochain, a évoqué plusieurs points, dont son envie de retrouver le maillot national après avoir raté l’Afrobasket 2019, disputé à Dakar l’été dernier. Entretien.

Vous avez quitté les Etats-Unis pour la France. Qu’est-ce qui a motivé votre choix?

C’est pour découvrir d’autres horizons. Après mon passage au Colorado, j’ai décidé de rejoindre le championnat français pour redécouvrir le basket sous une nouvelle forme tout en allant à la quête d’autres diplômes universitaires.

Ce n’est pas pour vous relancer aussi ?

Les études ont beaucoup contribué à mon changement de club. J’ai acquis de l’expérience aux Etats-Unis. Donc, il fallait aussi aller ailleurs. Et depuis lors, je me sens bien ici.

Donc, vous vous êtes bien intégrée à Colomiers ?

Ça se passe très bien par rapport à l’université du Colorado. Les méthodes d’entraînement et de préparation diffèrent, mais je me suis très vite adaptée grâce à ceux qui nous entourent.

Qu’est-ce qui a changé dans votre vie depuis votre transfert?

Rien de spécial sauf que je suis plus proche de ma famille, de mes amis et du Sénégal, mais aussi sur le plan basket, j’ai beaucoup plus de responsabilités sur le terrain, je m’épanouis beaucoup plus depuis que je suis ici. Je rends grâce à Dieu.

Parlez-nous de votre début de saison.

Ça se passe très bien malgré un début de saison mitigé lié à l’absence de certains éléments et à quelques petits soucis et depuis, la mayonnaise a commencé à prendre Alhamdoulilah (Dieu merci). On est deuxième de notre poule.

Personnellement, vous-êtes donc satisfait de vos performances?

On est second de notre poule et on se comprend de mieux en mieux car on vise les play-offs même si au départ, ce n’était pas l’objectif. L’appétit vient en mangeant, on continue d’y croire en croisant les doigts. Donc, je suis très satisfait de mes performances (10 points, 5 rebonds, 4 passes décisives et 3 interceptions contre Al Caluire).

Quelles sont vos ambitions ?

Mon arrivée tardive dans le championnat français m’a empêché de viser le niveau supérieur, mais avec mon club actuel (NF1), nous espérons accéder à l’échelon supérieur. Sur le plan personnel, je rêve de soulever le trophée continental avec le Sénégal comme le fît mon père il y a 40 ans…

Justement quel commentaire faites-vous sur les changements notés dans les différentes sélections nationales du Sénégal?

Je pense que c’est quand même un passage obligé si on ambitionne de remonter sur le toit de l’Afrique. Espérons que ce changement apporte les résultats dont tout le monde rêve.

Vous pensez à un retour en sélection après avoir manqué l’Afrobasket 2019?

A partir du moment où je rêve de soulever le trophée continental comme jadis mon père, je ne peux qu’attendre mon heure et Dieu s’occupera du reste….