Coupe du Monde 2018 : le Brésil passe l’obstacle des poules, la Suisse aussi

Dakarmidi – Dans une Spartak Arena largement acquise à sa cause malgré quelques grappes de supporters serbes bouillants, les Brésiliens ont démarré en mode diesel. Bousculés durant une demi-heure par des Serbes entreprenants, ils ont su profiter de la première baisse d’intensité pour prendre à revers la défense adverse. Sur un ballon en profondeur plein axe signé Coutinho, Paulinho a surgi devant le portier serbe pour donner l’avantage aux siens (0-1, 36e).

Une maigre avance que les hommes de Tite ont bien cru perdre au retour des vestiaires, lorsque Ljajic a délivré un centre au cordeau, au point de penalty. Un danger repoussé in extremis par le capitaine Miranda, d’une belle extension (55e). Le coup de semonce n’a toutefois pas suffi à prévenir les Brésiliens du danger qui couvait.

La Suisse y sera aussi

Car dans la foulée, les Serbes ont poussé comme jamais. C’est d’abord Thiago Silva qui a évité l’égalisation en repoussant sur sa ligne une tête de Mitrovic à bout portant, avant que le numéro 9 serbe ne bute à nouveau sur la défense, tout comme Matic juste derrière (62e). Face à une défense aux abois, les hommes de Mladen Krstajic ont bien cru pouvoir recoller, mais leur inefficacité a fini par se payer cash.

Sur un corner de Neymar au premier poteau, Thiago Silva s’est chargé d’offrir à ses adversaires une leçon de pragmatisme en catapultant le ballon dans les filets, après avoir devancé son vis-à-vis au premier poteau (2-0, 69e). Un but du break qui a fini d’asseoir la qualification d’une Seleçao célébrée par des « Olé » dans les travées, tandis qu’elle faisait tourner le ballon face à des Serbes sonnés.

Malgré de séduisantes prestations au premier tour, la Serbie quitte donc prématurément cette Coupe du monde 2018. Elle n’aura pas réussi à s’extirper d’un groupe compliqué, au sortir duquel c’est la Suisse qui accompagnera le Brésil en huitièmes. Les Helvètes, même accrochés par un Costa Rica surprenant (2-2), auront globalement bien négocié leur phase de groupe. Suffisamment, en tout cas, pour rejoindre la Suède au prochain tour.

La redaction