Abdoulaye Diallo en mode « remontada » à Rennes

Le gardien sénégalais du Stade Rennais (élite française), Abdoulaye Diallo, est en passe de ravir définitivement la place de portier numéro 1 au Tchèque Tomas Koubek, lequel l’avait forcé à rester sur le banc à son arrivée en début de la saison dernière (2017-2018).

L’international sénégalais, profitant de la méforme du gardien tchèque, enchaîne les matchs et les performances dans les cages du club breton, sachant qu’il avait lui aussi perdu sa place de numéro 1 chez les Lions au profit de Kadi Ndiaye, puis récemment avec l’arrivée d’Alfred Gomis (Spal, Italie) dans la Tanière,

La main ferme qu’il a opposée dimanche dernier au Stéphanois Wahbi Kahzri (1-1), lors du match de championnat opposant son équipe à Saint-Etienne, est de nature à conforter sa place de titulaire dans les buts de Rennes, qui se trouve engagé sur deux fronts (compétitions domestiques et Ligue Europa).
A 26 ans, alors que son contrat avec le club breton finit en juin prochain, l’international sénégalais a commencé à briller au bon moment pour s’imposer définitivement ou attirer les intérêts des autres clubs de l’élite française.
En attendant, à Rennes, le gardien sénégalais a remis les choses à l’endroit jusqu’à amener son entraîneur, le Franco-Tunisien Sabir Lamouchi, à refuser d’établir une hiérarchie entre ses gardiens.
« Il n’y pas de numéro 1 ou 2. Tomas est le gardien que nous connaissons et Abdou, j’ai fait appel à lui, il a été plutôt positif donc je compte sur les deux gardiens », a dit l’ancien sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire cité dans l’édition de jeudi du quotidien sportif français L’Equipe.
Abdoulaye Diallo, champion d’Europe avec l’équipe de France des moins de 19 ans avec Antoine Griezmann (Atletico, Espagne) et Alexandre Lacazette, vit là une véritable renaissance. Il est d’autant plus attendu en sélection où la concurrence est devenue plus rude.
Après avoir été le gardien titulaire des Lions notamment durant la CAN 2017, il a perdu sa première place justement en raison de son manque de temps.
D’abord au profit de Khadim Ndiaye (Horoya AC, Guinée), puis d’Alferd Gomis depuis trois matchs. Ce dernier, après des débuts difficiles contre Madagascar (2-2), a réussi deux clean-sheets lors des deux matchs contre le Soudan (3-0 et 1-0).
A l’occasion de la publication de la liste des sélectionnés pour le match contre la Guinée Equatoriale (5-ème journée), ce vendredi, il serait surprenant que le Rennais, auteur d’une véritable « remontada », ne soit pas présent. En attendant mieux pour cette rencontre prévue à Bata.