Trafic de bois : la sanction passe à 10 ans avec une amande de 30 millions

Dakarmidi – Mauvaise nouvelle pour les coupeurs de bois. La sanction concernant le trafic du bois vient de s’alourdir. En effet, le Code forestier prévoit maintenant une peine entre 4 et 10 ans pour les fautifs en plus d’une amende pouvant aller jusqu’à 30 millions de francs CFA.

Une annonce faite hier, jeudi 25 janvier par le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Mame Thierno Dieng. Ce dernier soutient que «le nouveau Code forestier définit mieux le concept de trafic de bois, y ajoutant la notion de commanditaire et une incrimination nouvelle, l’association de malfaiteurs», souligne Mame Thierno Dieng.

Il y aura également des sanctions pécuniaires, annonce le ministre qui s’exprimait lors de la rencontre de dissimulation de l’Atlas du Comité de lutte contre la sécheresse au Saleh et l’Usaid. Les amendes pourraient s’élever jusqu’à 30 millions FCFA.

Cette mesure est en droite ligne avec le vœu du chef de l’Etat de lutter contre le trafic de bois après la tuerie de Bofa-Bayote qui avait fait 14 morts et dont la cause serait, selon des éléments de l’enquête liée, à ce trafic.

La Rédaction