SCANDALE AU CŒUR DE LA DIRECTION DES DOMAINES : UN CONTRÔLEUR DES IMPÔTS ARRÊTÉ APRÈS AVOIR FALSIFIÉ LA SIGNATURE DE SON DIRECTEUR

Le quotidien Libération révélait que Babacar DIAO, contrôleur des Impôts et des Domaines, a été arrêté après avoir falsifié la signature de son directeur pour attribuer des terrains à son prête-nom Ndèye Penda NIANG qui les vendait ensuite. M. DIA est un spécialiste qui n’en est pas à son premier coup.

Lui qui a eu à servir à Ziguinchor, il a falsifié la signature de son chef de centre. Il récidive à Rufisque et va en prison. Quelques temps après en guise d’expédition punitive, il est muté aux impôts et domaines. Là-bas, Babacar DIA renoue avec ses penchants pour le faux. Cette fois-ci, il est purement et simplement placé sous mandat de dépôt. Pendant sa période de détention et sensible à son sort peu enviable, le directeur de l’administration et du personnel de l’époque, Ibou GUEYE, conscientise Mama Boye DIAO sur la nécessité d’aider son compatriote de Kolda.

Les deux, soucieux de l’avenir d’un des membres de la famille fiscale, se font violence pour le tirer d’affaire. Ils mettent la main à la poche pour payer la somme, qui a valu leur jeune collègue, des déboires judiciaires. Mame Boye DIAO qui est nommé Directeur des domaines l’a amené avec lui. Lorsqu’un jour un individu se présente aux services des Domaines pour se faire établir une notification, il se rapproche de lui pour lui proposer ses services avec une ardeur qui n’a pu laisser entrevoir le moindre soupçon de son incompétence à établir un tel document, explique le journal.

Ce n’est que quand son interlocuteur a voulu se faire établir un bail qu’on lui a fait savoir que la notification, sur la base de laquelle le contrat devrait être fait, n’était pas valable. Mis au courant, Mame Boye DIAO, ne pouvait que mettre Babacar DIA devant ses responsabilités en le relevant de ses fonctions après avoir informé la direction générale des Impôts et Domaines. Entre temps ses nombreuses victimes avaient saisi la justice.