Réplique des jeunes de Mame Mbaye Niang suite aux attaques de la convention des jeunes de Amadou Ba

Dakarmidi – Amadou BA ? Leader politique, quel dommage pour le Sénégal !!!L’argent ne peut pas tout acheter.

Quoi de plus aisé que de démontrer, sur quelques lignes, que c’est à la
limite, une lapalissade de dire que Amadou BA ne constitue guère un bon
commandant politique encore moins un modèle à offrir en exemple à la
jeunesse sénégalaise.
Amadou, bas, vous l’êtes, car la valeur la plus partagée au Sénégal est
le « ngor ».

Ou est votre ami intime Tahibou NDIAYE ? Avez-vous pensé à un seul
instant être à ses côtés pendant sa descente aux enfers ? Ou ne serait-ce que compatir ? Non vous l’avez sacrifié sous l’autel de votre propre
promotion violant ainsi le code d’honneur des bons amis « on marche
ensemble on crève ensemble ». Mais hélas pour vous c’est « on marche
pour moi tu crèves et j’avance ». Cela ne nous surprend pas puisque que
vous êtes maitre en trahison abyssale. Vous avez renié votre plus grand
bienfaiteur le Président Wade, vos compagnons du PDS pourquoi le
Président Macky Sall ferait il exception ? Déjà vous mimez les allures
d’un Président (sécurité rapprochée, aide de camps mais « yaw fo
tothieu»).

Voilà quelqu’un qui lors des dernières élections législatives ou il
a été désigné tête de liste de Dakar, a perdu dans son propre bureau de
vote, son centre et dans son arrondissement (les Parcelles Assainies la
seule commune sur les 19 ou il a battu campagne d’ailleurs) avant
d’entretenir les boîtes de résonnance qui crient urbi et orbi qu’il a gagné alors qu’il n’en était absolument rien. N’eût été l’implication de toutes les
forces vives de l’APR, dans les vraies communes à enjeux Mermoz, Grand Yoff …Dakar serait perdu. Et vous osez vous voir successeur de
Macky Sall.

Cette obsession qui vous pousse à conspirer contre tout
éventuel entrave d’abord Mary Teuw NIANE ensuite Abdoulaye Diouf
SARR à qui vous devez la victoire de Dakar et enfin Mame Mbaye
NIANG.

Mohamadou DIALLO responsable politique à Podor

La rédaction

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom