Recouvrement de créancier: Le juge refuse le délai de 12 mois à Coumba Gawlo et ordonne à la Cncas de poursuivre l’exécution

Dakarmidi – Pour près de 17 millions de Fcfa, Coumba Gawlo Seck risque gros. La demande de 12 mois pour désintéresser totalement la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (Cncas) lui a été refusée, hier, lundi 2 juillet 2018 par le juge des référés, qui a ordonné la Cncas de poursuivre l’exécution. Son compte ou ses biens seront bientôt saisis par voie d’huissier.

Une décision qui n’arrange pas la chanteuse qui avait prétexté les difficultés dans lesquelles elle se débat pour demander un délai de 12 mois afin de désintéresser totalement la Cncas, à qui elle doit de l’argent. De son coté, l’institution va continuer son exécution.

Selon leséchos, cette histoire remonte depuis 2014. La chanteuse avait fait un emprunt auprès de la Cncas, mais depuis qu’elle a contracté le prêt , elle n’arrive pas à honorer ses engagements. La banque soutient avoir essayé à plusieurs reprises de relancer la chanteuses pour éviter une procédure judiciaire , mais en vain.

Dernièrement, pour éviter que la banque exécute la décision de poursuivre l’exécution, la diva a enclenché une procédure de référé sur difficulté, demandant ainsi au juge de lui accorder un délai d’un an pour payer par tranche à la banque. Mais, c’était sans compter sur l’institution bancaire qui par le biais de son avocat, a totalement refusé.

Par ailleurs, Coumba Gawlo Seck a été condamnée à payer plus de 3 millions de Fcfa à la Banque internationale pour le commerce et l’industrie (Bicis).

La rédaction