Près de 9 400 tonnes d’anacardes déjà acheminées au port de Dakar

Dakarmidi – Près de 9 mille 400 tonnes d’anacardes, correspondant à 6, 2 milliards de francs CFA, ont déjà été acheminées au port autonome de Dakar (PAD) via le port de Ziguinchor (sud) en 25 jours, a révélé Ousmane Ka, commissaire aux enquêtes économiques et chef du service régional du commerce de Ziguinchor.
« Il y a eu beaucoup de souci et de préoccupations liés au déroulement de la campagne de l’anacarde qui a débuté le 25 mai dernier. Mais, à la journée du 20 juin, un total de 9361 tonnes et 529 kilogrammes sont déjà acheminés au port de Dakar via le port de Ziguinchor’’, a notamment expliqué M. Ka dans un entretien avec la RFM et l’APS.
« Ce tonnage représente un chiffre d’affaires de plus 6,2 milliards de francs CFA. Depuis le 25 mai dernier, plus de cinq rotations ont été effectuées par les navires Diogué, qui transporte les noix en vrac et le Teos, qui transporte par conteneurs », a poursuivi Ousmane Ka.
Le chef du service régional du commerce de Ziguinchor espère une augmentation du tonnage de l’anacarde par voie fluviale avec « l’arrivée prochaine de Djilor, un navire d’une capacité de 5000 tonnes ».
 « Il n’est plus question de transporter l’anacarde via le port de Banjul. Désormais, tout va transiter par le port de Ziguinchor qui a récemment bénéficié un financement de 20 milliards de francs CFA pour sa réhabilitation », avait récemment déclaré le ministre du Commerce, Alioune Sarr, lors d’une rencontre de préparation de la campagne d’anacarde à Ziguinchor.
Les autorités administratives, les Forces de défense et de sécurité et les institutions d’encadrement, comme la Chambre de commerce, le Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC) et les opérateurs économiques avaient donné des assurances sur l’effectivité de cette mesure qui vise « à n’exporter l’anacarde qu’à partir du port de Ziguinchor ».
« Il s’agit d’une première expérience. Nous avons noté une bonne dynamique. Le défi de transporter les 50 000 tonnes d’anacardes de la Casamance pourra être relevé. Un comité régional de suivi de la campagne dirigé par le gouverneur se réunit tous les jeudis pour évaluer et mieux encadrer cette filière qui génère un chiffres d’affaires de 50 milliards FCFA », a assuré Ousmane Ka.
La rédaction