Parlons d’amour, d’amour du Prophète Psl

Dakarmidi- Par la ronde des chœurs chantant Mawlâya, Cheikh al-Hadj Malick Sy a institué la multiplication des grâces par l’expression de l’amour de Dieu à travers l’amour du Prophète. Parlons d’amour.

C’est une graine (habba) immatérielle logée dans l’apex du coeur, ce point de l’unicité qui se dilate et se diffracte arrosant en mille flux les germes de bonheur. Une graine d’où naissent cent épis, dans chaque épis cent graines. Peut être le multiple. Tel est l’amour.

Du néant, une graine fait apparaître cent autres, mille, des millions. Tel est l’amour. Du néant, le point trace une ligne, un existant, il multiplie les glorificateurs de Dieu. Wa in min shay’ illa yusabbihu bi hamdih.

L’amour a fait sortir du néant, dit-on, toute la créature. Hadj Malick rectifie, de l’amour du Prophète est née la miséricorde divine qui se partage entre Rahmane et Rahîm. De Rahîm, la miséricorde, va dériver Rahim, la matrice qui geste, porte et ouvre à la vie par un geste d’amour.

D’un point -nuqta at-tawhîd, s’élance la ligne de l’infinitude de la création. Et tout – wa in min shay’- TOUT, Le glorifie -illa yusabbihu bi hamdih.

Du point de l’unicité, la ligne du B, le B de la basmala et voilà les 19 lettres d’or, les 19 arcanes qui charpentent le Coran, la clef de voûte de la Parole d’Allah transmise par amour à la Source de la miséricorde. Et l’on revient au point de départ: l’amour qui crée l’infinitude de la glorification d’Allah.

Si chaque point trace une ligne chaque ligne Le glorifie. Alors en écrivant les lignes de la Burdah, chaque lettre d’or glorifie Sa Gloire. Hadj Malick Sy, comme pour faire tomber une pluie de grâces sur cette terre aride de foi pétrie d’amour, provoque le bruissement de milliers de poitrines et de souffles qui scandent « Mawlaaya » par amour au Prophète, donc à Dieu.

L’on espère que chaque glorification de chaque lettre- wa In min shay’- dans sa reconnaissance de la miséricorde de Dieu, soit versée dans le compte de ses hasanâts et des nôtres

 

avec : asfiyahi – seneweb