Louga: Le TGI condamne un groupe de malfaiteurs à 20 ans de travaux forcés

Dakarmidi – La chambre criminelle du tribunal de Grande instance de Louga a condamné hier, lundi  21 janvier 2019 dans la soirée, un groupe de 4 individus à 20 ans de travaux forcés.
Ils ont été condamnés pour vol en réunion commis la nuit avec violence, pour usage d’arme et de véhicule et pour association de malfaiteurs.
Le procès avait démarré depuis 11h. Les faits remontent au 1er février 2017 à Thiayènne à 60 Km de Dahra (Louga).
La bande de malfaiteurs constituée de Mbaye Kâ (45 ans), Thioppato Kâ, (30 ans), Boydo Birame Kelly Kâ (61ans) et Dramani Bamba Kâ, (32 ans), armée de coupe-coupe et de gourdins, avait attaqué le domicile de Serigne Guèye à Thiayènne.
Selon son épouse, Maty Ndiaye, entendue à la barre, c’est vers 2h du matin que ces individus ont pénétré de force dans sa chambre, en l’absence de son mari.
Ils ont emporté la somme d’argent de 850 000 francs CFA et deux fusils de calibre 12.
Informée des faits, la gendarmerie et une bonne partie du voisinage sont allées à la poursuite des malfaiteurs. C’est aux environs de 6h du matin qu’ils ont retrouvé le véhicule des agresseurs devant le domicile de Thioppato Kâ.
Les recherches mèneront la gendarmerie vers Dramani Bamba Kâ qui conduisait la voiture. Il avait informé les autres membres du groupe dont Mbaye Kâ, chez qui, une des armes volées a été retrouvée. En plus, Maty Ndiaye l’a reconnu comme faisant partie des voleurs.
Mbaye Kâ a reconnu avoir été enrôlé par Boydo Birame Kelly Kâ. Le vieux de 61 ans a été interpellé le lendemain des faits au domicile d’Aliou Sophie Kâ, une connaissance.
Après l’interrogatoire des accusés et des témoins, le procureur de la République a requis une peine de travaux forcés à perpétuité contre les quatre individus. Il estime que Thioppato Kâ, Boydo Birame Kelly Kâ, Mbaye Kâ sont coupables de vol en réunion.
Pour le procureur, Dramani Bamba Kâ, le quatrième membre de la bande, est coupable de complicité pour avoir conduit le véhicule et attendu le reste de la bande sur les lieux du crime.
Mes Bassirou Ngom, Sidi Seck et Djibi Diagne, trois des avocats des accusés, ont estimé que le dossier présenté à la barre ne comporte pas d’éléments objectifs et les déclarations sont divergentes.
La chambre criminelle du tribunal de Grande instance de Louga a finalement condamné, le groupe de 4 individus à 20 ans de prison chacun.
Aps