Louga: Le caporal-chef des sapeurs-pompiers avoue avoir fait un déplacement sur Dakar pour acheter du chanvre indien

Dakarmidi – L’infirmier major, caporal-chef des sapeurs pompiers de Kébémer, son collègue et leur acolyte boutiquier ont été arrêtés en possession de 1,8 kg de chanvre indien.

Les hommes du commissaire Malick Dieng, décidés d’éradiquer le trafic de chanvre indien qui est entrain de prendre des proportions inquiétantes dans la capitale du Gueth, ont mis en place toute une stratégie pour parvenir à leurs fins. C’est ainsi qu’ils ont commencé ç travailler en étroite collaboration avec des hommes de l’ombre, qui fréquentais les endroits les plus interlopes de la ville.

Quelques jours plus tard ces limiers ont reçu des informations faisant étant d’un trafic intense de chanvre indien au quartier Médina. Sans perdre de temps, ils ont attendu la tombée de la nuit pour planquer aux abords de la maison qui leur a été indiquée.Apres une trentaine de minutes de planque, les hommes en uniforme ont finalement passé à l’action en entrant brusquement dans ladite maison.

Dés qu’ils franchissent le seuil de la maison, ils tombent sur le jeune M.Mbaye ( 1er classe des sapeurs pompiers) entrain de griller un joint. Fouillé, 3 cornets de chanvre indien ont été retrouvés dans ses poches. Absent des lieux à leur arrivée, l’infirmier-major, toque très fort sur la porte fermée par les limiers pour empêcher les trafiquants de fuir. Se doutant de rien le caporal-chef entre et fait face à ses frères d’armes qui étaient entrain de passer au peigne fin la maison.

Fouillé à son tour la blouse blanche, a été trouvé porteur d’un tube contenant des graines de chanvre indien. Poussant leur recherche, ils perquisitionnent la chambre occupée par les deux éléments des sapeurs pompiers avant de tomber sur une forte quantité de drogue. A.Sow, colocataire de ces derniers est un maillon de la chaine. Il utilise sa boutique comme couverture, mais c’est lui le fournisseur. Des cornets e chanvre indien ont été retrouvés par devers lui.

Au total, 1,8 kg a été saisi par les policiers qui ont par la suite procédé à l’arrestation des 3 mis en cause. Entendus, le caporal chef a révélé que leur appartient tous les trois. Ainsi après la durée légal de leur garde à vue, le trio a été déféré au parquet de Louga.

L’Obs

La rédaction