Levée du corps de Fallou Séne: La dépouille transféré en catimini à Diourbel, les étudiants de l’Ucad au front

Dakarmidi – La dépouille de l’Etudiant Fallou Séne, a été nuitamment transférée à l’hôpital de Diourbel. Pour les autorités, la raison est simple: épargner à la famille du défunt le déplacement jusqu’à Dakar. Par contre, les étudiants estiment que c’est une décision pour les empêcher d’assister à la levée du corps de leur camarade à l’hôpital Le Dantec.

Les étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop avait décidé d’aller rendre à Fallou Séne un dernier hommage, en assistant à la levée du corps pour ensuite retourner au Campus et faire le bilan de la situation de la longue journée du mardi 15 mai 2018. Les forces de l’ordre leur ont interdit l’accès au centre ville. Ce qui a motivé la reprise des affrontements sur l’Avenue Cheikh Anta Diop.

Ainsi, les étudiants étaient au front, face aux policiers qui leur ont empêché d’accompagner leur camarade Fallou Séne, tué le 15 mai 2018, à l’Université Gaston Berger de Saint Louis. D’ailleurs la dépouille a été nuitamment et en catimini, transférée à l’hôpital régional Heinrich Lübke de Diourbel. Selon l’obs, les autorités voulaient éviter des débordements à la structure de santé de la région de Dakar. Parce que l’information selon laquelle les étudiants étaient prêts à perturber la cérémonie de levée du corps de leur camarade, en s’attaquant aux officiels, commençait déjà à circuler.

Cependant même si la dépouille a été transférée à Diourbel, les étudiants exigent un certificat de genre de mort pour élucider les véritables causes du décès de leur camarade. « Les autorités ne voulaient pas qu’on assiste à la levée du corps de notre camarade. Ils ont peur de nous faire face. Parce qu’elles sont responsables de la mort de Fallou Séne. Ils l’ont tué le matin et ils payent les bourses l’après-midi. C’est honteux et indigne. Ils savent qu’ils ne pouvaient pas nous empêcher de venir assister à la levée du corps de notre camarade, c’est la raison pour laquelle ils l’ont transféré à Diourbel. Certains de nos camarades vont se rendre d’ailleurs à Diourbel », indique Amadou Camara.

Malheureusement, les parents éplorés n’étaient pas au courant de cette mesure prise à leur insu. Et c’est après leur arrivée à Dakar qu’ils apprennent que le corps de leur fils est déjà à Diourbel.

La rédaction