Khelcom 2018: Le Khalife des Mourides reçoit, félicite et bénit le Diawrigne Cheikh Amar…

Dakarmidi – Les travaux des champs de Khelcom se poursuivent sous la coordination de Cheikh Amar, Diawrigne de Serigne Cheikh Saliou Mbacké, Khalife du défunt 5ème Khalife des Mourides, Serigne Saliou Mbacké.

Ensemble, ils sont en train d’enrichir l’œuvre du dernier fils du Fondateur du Mouridisme sur terre. Ainsi, mettant à profit son séjour dans la capitale du Mouridisme, le patron de TSE s’est rendu chez Serigne Mountakha Mbacké Bachir, Khalife des Mourides pour une partie de «Ziarr». Accompagné de Serigne Khassim Mbacké, petit-fils de Serigne Bassirou Mbacké Khadimou Rassoul, Cheikh Amar a eu droit à un accueil chaleureux. Il a été félicité et remercié par le successeur de Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké pour son engagement sans faille pour le rayonnement du Mouridisme mais aussi pour la perpétuation de l’immense héritage de Serigne Saliou Mbacké Khadimou Rassoul.

«Je vous remercie et vous félicite pour votre engagement derrière Serigne Cheikh Saliou Mbacké pour servir l’Islam et le Mouridisme. Moi, j’étais Diawrigne de Khelcom. C’est pourquoi, je lance un appel à tout le monde de venir vous soutenir dans ces travaux», a laissé entendre le Khalife, avant de conclure : «Je pense qu’aucun pays ne peut aspirer à l’émergence sans une agriculture moderne. Elle est un véritable levier de développement économique et c’est ce que les fils du Cheikh Ahmadou Bamba à l’image de Serigne Saliou Mbacké avait, très tôt, compris. Des gens comme vous doivent être appuyés, armés techniquement. Nous sommes très sensibles aux efforts multiformes que vous ne cessez de déployer pour Serigne Touba » . Présent à cette rencontre, Serigne Khassim Mbacké, neveu du Khalife, de dire : «Depuis son arrivée au pouvoir, le Président Macky a bien compris cette philosophie de Serigne Saliou Mbacké. Il a injecté des milliards pour la modernisation de l’agriculture et un retour à la terre. Cette année, les récoltes ont été prometteuses. N’en déplaisent aux oiseaux de mauvais augure. Dieu merci. Des hommes engagés à la cause du développement du Sénégal comme Cheikh Amar doivent être soutenus par l’Etat. Il est train de tout faire pour booster l’agriculture. Il est toujours sur le terrain de l’action utile. Il mérite d’être encouragé et soutenu», s’est expliqué le Président du mouvement de soutien «And Dollél Macky pour un 2ème mandat».