Enfants de la rue: Plus de 7.000 enfants sont répertoriés par le Samu social

Dakarmidi – Pour mettre fin au phénomène des enfants de la rue, le Sénégal est bénéficié de l’appui technique et financier de l’Union Européenne (UE) qui a décaissé une enveloppe de 400 millions de Fcfa, pour financer le projet mis en place par l’Ue et le Samu social, qui a pris en charge 1.200 enfants.

Pour Isabelle de Guillebon, la directrice du Samu, un enfant de la rue est une victime, pas un délinquant. « Il est victime d’un manque d’amour et de soins. Peu importe l’origine de l’enfant, s’il est en danger dans la rue, nous le prendrons en charge. Cela fait 15 ans que nous sommes ici et le principal obstacle auquel nous sommes confrontés est d’ordre socio-culturel », se désole t-elle.

A l’en croire, certains parents pensent qu’en, confiant leur enfant à un marabout comme eux, la tradition allait être respectée, et que les enfants ne pouvaient pas être exploités. « Certains parents ne savent pas qu’il y’a une exploitation économique à travers la mendicité » a t-elle expliqué.

Alors qu’il y a un nombre élevé d’enfants dans la rue, les moyens sont limités. « Ce qui fait que l’on ne peut pas prendre tout le monde en charge », se désole t-elle avant d’ajouter: « ces dernières années, nous avons répertorié plus d’enfants que prévu. Depuis que nous sommes là, 1.400 sont retournés dans leur famille. A ce stade nous avons répertorié plus de 7.000 enfants dans la rue. Chacun a été pris en charge une fois et plusieurs fois même. Les autres sont retournés dans leur famille et les autres sont dans la rue ».

Selon l’as, s’agissant du partenariat avec le Samu social, le représentant de l’Union européenne, Clemens  Schrotier affirme: « pendant 2 ans et dèmi, l’UE a appuyé le projet, développé le système de protection pour les enfants de la rue au Sénégal, car il est important de résoudre de manière structurelle le phénomène d’enfants de la rue au Sénégal » a t-il révélé.

La rédaction