Didier Awadi sort un nouvel album « Made in Africa » et tance sévèrement Macky Sall

Dakarmidi – Didier Awadi, l’auteur compositeur a lancé hier, lundi 23 avril 2018 son nouvel album intitulé « Made in Africa ». Composé de 23 titres cet album évoque la situation du continent africain, s’interroge sur la marche du monde et revient sur les nouvelles mutations.

A l’en croire cet album est « l’aboutissement d’un vrai travail de recherche et de questionnement sur la situation de l’Afrique, l’état du monde et de toutes les mutations, les nouveaux enjeux sécuritaires et géopolitiques ». Cet album constitue également pour le fondateur du Pbs  l’occasion d’un repositionnement personnel par rapport à l’évolution de la musique dite urbaine africaine et sa place dans le nouvel environnement digital.

Selon l’as, la séance d’écoute du nouvel album du rappeur a réuni les amis de l’artistes, ses parents ainsi que ses collègues. Mais aussi de grosses peintures telles que Alpha Blondy, Ismaila Lo, Vieux Farka Touré, Sizzla le jamaïcain, Mary Ndiaye ont participé à cette oeuvre musicale. « Made in Africa est un classique qui va parler à toutes les générations. Les thèmes sont diversifiés, ils vont du social, à la politique et à l’amour » a révélé Didier Awadi.

Évoquant la situation politique nationale, l’artiste a déploré le forcing de la majorité parlementaire lors du vote de la loi sur le parrainage. « Je n’ai pas de point de vue par rapport au parrainage, mais j’estime qu’on ne peut pas imposer aux gens l’argument de la force. Je suis pour la force des arguments. Mais malheureusement cette loi est passée avec les arguments de la force et je le déplore » tonne Awadi.

Pour lui, le gouvernement doit discuter avec toutes les couches sociales, à savoir les partis politiques, la société civile. « Les membres du gouvernement doivent pas adopter l’arrogance qu’on avait déploré dans les passé, chez les gens du Pds. Dans ce pays on a l’impression que tout doit passer en force. Cela risque d’etre préjudiciable au régime s’il ne se ressaisit pas à temps » prévient Didier Awadi.

La rédaction