Crise à l’Ena: Les enseignants brandissent une année blanche

Dakarmidi – Le collectif des enseignants de l’Ecole Nationale des Arts (Ena), face à la presse hier, mercredi 20 juin 2018, a égrené un chapelet de doléances en décriant la précarité dans laquelle ils se trouvent.

Ces difficultés ont pour nom, indique la présidente du collectif Ndéye Codou Ndiaye, le manque de ressources financières, matérielles et de ressources humaines performantes. « Pourtant au Sénégal, l’Ena est le seul établissement public d’enseignement professionnel, ayant comme vocation principale d’assurer la formation initiale dans les arts plastiques, des arts scéniques, de l’animation culturelle » a fait savoir Mme Ndiaye.

A l’en croire pour relever les défis, l’Ena ne saurait à juste titre répondre aux objectifs qui lui sont assignés, si elle ne dispose pas de suffisamment de moyens financiers, matériels et de ressources humaines performantes.

Selon l’as, leurs revendications portent sur l’adoption d’un statut particulier pour les professeurs d’Education Artistique et Musicale titulaires. « Les professeurs d’éducation artistique et musicale ont pour vocation de donner dans les établissements de formation un enseignement conforme aux horaires, instructions et programmes officiels. En plus des enseignements-apprentissages, certains d’entre nous assument aussi des fonctions administratives » a t-elle expliqué.

Par ailleurs, le collectif exige le paiement d’une indemnité de fonction ou de la prime de technicité mensuelle et du rappel allant de la date de prise de service à ce mois.

La rédaction