Santé communautaire: Un gap important à combler

Dakarmidi – Un forum sur la santé communautaire sera organisé du 14 au 16 mars 2018. En conférence de presse hier, lundi 12 mars 2018, le ministre de la santé a mis à nu le gap des cases de santé et des sites communautaires à construire.

Pour le journal enquête, la santé communautaire est une approche de résolution des problèmes sanitaires fondée sur l’engagement des communautés. Elle intègre des services de santé préventifs, promotionnels curatifs et ré-adaptifs destinés aux communautés elles-mêmes, sous la supervision du personnel de santé qualifié.

Cependant, celle-ci est confrontée à d’énormes difficultés financières, un gap du personnel et un déficit d’infrastructures. Selon le Docteur Amy Mbacké, qui s’exprimait au cours d’une d’une conférence en prélude du Forum, nous sommes dans un pays sous-développé et l’Etat ne peut pas mettre partout des districts sanitaires. C’est pour cela, a t-elle dit, que la participation des communautés est incontournable à ce niveau.

« Au début, la santé était l’apanage des organisations non gouvernementales. Mais, maintenant le ministère est venu pour gérer. C’est une belle initiative parce qu’il y’a beaucoup de gap à combler » a expliqué Dr.Mbacké. Avant d’ajouter, « Lorsqu’on a fait le recensement, en ce qui concerne les infrastructures communautaires en 2017, le gap qu’on a pour les cases de santé à construire à l’échelle nationale, est au nombre de 196. Pour les sites communautaires, c’est 551 qu’on doit créer » a t-elle soutenu.

Ce forum sera axé sur trois thèmes, « l’institutionnalisation de la santé communautaire », le « financement de la santé » et « la motivation des acteurs communautaires ». Pour le docteur Seynabou Faye, l’identification des problèmes et leur prise en charge, c’est le rôle de la santé communautaire et l’objet du forum. Toute fois, elle a reconnu qu’il y’a beaucoup d’avancées dans la santé communautaire.

La rédaction