Enjeux des pilules qui éclaircissent la peau du nouveau né in-utéro

Dakarmidi –  Le racisme, le colorisme et la discrimination des peaux foncées au sein d’une même population au Ghana, font les beaux jours d’un marché clandestin très lucratif mais également très dangereux : des pilules qui éclairciraient la peau des nouveaux-nés in utero.

D’apres TV5monde, une pratique qui est en train de se développer dans le pays, où des pilules sont souvent introduites clandestinement en grande quantité.Le gouvernement prévient que l’utilisation de ces comprimés est dangereuse et souligne qu’il n’y a aucune preuve concernant un quelconque produit pouvant éclaircir la peau de l’enfant dès la grossesse.

« Avec ces pilules les bébés pourraient naître sans membres, ils naîtraient avec des problèmes de peau, et même au niveau de leur système nerveux. Le fœtus ne pourrait pas devenir un bébé normalement constitué » signale Edmond Nminyem Delle, professeur en dermatologie.

Après avoir interdit il y a 1 an la vente des crèmes éclaircissantes, les autorités ghanéennes ont décidé de traquer et de poursuivre en justice les individus en possession  de ces comprimés illicites.

La rédaction