Abdoulaye Diouf Sarr :  » On a organisé la riposte au plan intermédiaire, opération et sur la prise en charge de manière générale »

En effet, à l’occasion du « face à la presse », le ministre Abdoulaye Diouf Sarr a rappelé l’importance d’intensifier les mesures et de maintenir le niveau où le Sénégal se trouve par rapport à la lutte sanitaire : « nous avons commencé le combat sur le terrain, le 02 Mars. Ce premier cas nous a tout de suite permis de déclencher le plan de contingence et d’engager les mesures. Si nous avons réussi et obtenu cette consécration, c’est qu’on a planifié ».

Poursuivant son propos, le ministre Abdoulaye Diouf Sarr rappelle que le virus, toujours méconnu, ne doit pas nous pousser au relâchement. « On a organisé la riposte au plan intermédiaire, opération et sur la prise en charge de manière générale. Au moment où nous parlons, beaucoup de déterminants ne sont pas encore connus », a indiqué le MSAS.

Ainsi, le ministre de la santé et de l’action sociale estime qu’aujourd’hui par rapport aux mesures « nous ne pouvons plus montrer de tolérance. Il est donc plus que jamais important de faire respecter les mesures barrières notamment, le port systématique du masque. S’il le faut, on ira jusqu’aux mesures contraignantes »