LES QUOTIDIENS METTENT EN EXERGUE LES SUJETS POLITIQUES ET SOCIAUX

Dakarmidi- Les quotidiens se sont surtout intéressés, pour leur livraison du weekend, à la ‘’Journée nationale de nettoiement’’, au débat sur l’éventuelle candidature de Macky Sall à un troisième mandat présidentiel et aux manifestations du mouvement ‘’Ño lank’’.

L’As considère la ‘’Journée nationale de nettoiement’’, à observer ce samedi 4 janvier, sous la direction du chef de l’Etat, comme la réédition d’une initiative d’autres chefs d’Etat dont son lointain prédécesseur Abdou Diouf.
En prenant cette mesure, ‘’le chef de l’Etat marche sur les pas d’Abdou Diouf qui avait lancé en 1991 les opérations +set setal+ (nettoiement) et s’inspire du président rwandais Paul Kagame dont le pays est cité en exemple en matière de propreté’’, commente L’As.
Macky Sall et son gouvernement ont à relever ‘’le défi’’ de ‘’l’adhésion populaire’’, pour la réussite de cette initiative, selon le journal Le Quotidien. ‘’Le président de la République donne les premiers coups de balai, ce matin, chez lui, à Mermoz (un quartier de Dakar). Une belle initiative, qui sera satisfaisante s’il y a une adhésion populaire au projet de +Sénégal propre+’’, commente le même journal.
‘’Il reste à savoir s’il (le chef de l’Etat) va obtenir l’adhésion populaire. Sachant que les Sénégalais, dans leur grande majorité, ne font pas de la propreté publique une priorité’’, ajoute Le Quotidien, rappelant que des initiatives similaires ont été prises par les autorités gouvernementales sans donner de résultats satisfaisants.
Les journaux continuent d’ouvrir leurs colonnes au débat sur l’éventualité d’une candidature de Macky Sall à un troisième mandat présidentiel.
Un ‘’dilatoire sans précédent’’
Selon Vox Populi, le rappeur Cyril Touré alias ‘’Thiat’’, membre du mouvement de contestation ‘’Y en a marre’’, met en garde M. Sall contre toute candidature à un nouveau mandat présidentiel. Il a dénoncé le ‘’dilatoire sans précédent’’ de Macky Sall sur la posture qu’il aura, concernant la prochaine élection présidentielle, rapporte Vox Populi.
‘’Un diplomate fixe Macky [Sall] sur la piste d’Alpha Condé’’, écrit WalfQuotidien en relayant la réaction d’Abou Karass Kane, un militant de l’APR, le parti du chef de l’Etat.
Interrogé sur le refus de son ‘’mentor’’ de dire s’il sera candidat ou pas au prochain scrutin présidentiel, M. Kane a donné la réponse suivante : ‘’Il (Macky Sall) dit oui et non. Pourquoi ? Parce que quand un président s’exprime ainsi, cela veut dire que le futur appartient à Dieu qui, seul, détermine l’avenir.’’
En répondant de la sorte, le diplomate et militant de l’APR rapproche son leader politique du président guinéen Alpha Condé, qui, interdit par la Constitution actuelle de son pays d’être de nouveau candidat, a déclaré : ‘’Nous dirigerons le pays jusqu’au jour où Dieu le voudra.’’
‘’Macky Sall a raison de ne plus répondre aux questions sur le troisième mandat. (…) Ce débat n’arrange que [ceux qui] veulent empêcher Macky Sall de travailler’’, déclare l’avocat et ancien député El Hadji Diouf dans une interview publiée par L’Observateur.
Selon Sud Quotidien, le mouvement ‘’Ño lank’’, vent debout contre la hausse du prix de l’électricité, a délocalisé ses manifestations dans la banlieue de Dakar, ses rassemblements étant interdits dans le centre-ville de la capitale par les autorités administratives.
Ce mouvement ‘’n’entend pas lâcher prise dans son combat contre la hausse du prix de l’électricité’’, rapporte le même journal, ajoutant que ses militants ont sillonné vendredi les rues des villes de Pikine et Guédiawaye pour manifester contre la hausse tarifaire.
‘’Incongruités‘’
Les journaux traitent également des questions sociales, dont la décision du gouvernement d’améliorer les services des urgences dans les hôpitaux publics.
‘’Tout patient qui arrive en situation d’urgence doit être prioritairement pris en charge. (…) Les téléphones des médecins responsables (…) des services d’accueil des urgences doivent être fonctionnels 24 heures sur 24…’’ affirme le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, ‘’une note circulaire’’.
‘’Les incongruités de Diouf Sarr’’, écrit le journal EnQuête, selon lequel les ‘’dispositions’’ de la ‘’note’’ du ministre de la Santé et de l’Action sociale ‘’incommodent les médecins qui demandent à l’Etat de mettre d’abord des moyens [dans les hôpitaux] avant d’édicter des mesures risquant d’aggraver la situation déjà très délétère dans les rares services des urgences qui existent’’.
Le Soleil s’est surtout intéressé à la ‘’campagne arachidière’’, annonçant que la ‘’Sonacos octroie des primes au tonnage’’. Il s’agit d’offrir ‘’un bonus’’ aux opérateurs qui arriveront à mettre des quantités importantes de graines d’arachide à la disposition de la Sonacos, en leur achetant le produit à 300 francs CFA le kilogramme, en lieu et place du prix fixé par le gouvernement, 250 francs par kilogramme, explique le directeur général de l’entreprise, Modou Diagne Fada.
Cette décision a été prise par le conseil d’administration de la Sonacos, la société industrielle chargée de la transformation des graines d’arachide, précise-t-il dans Le Soleil, selon lequel la campagne de commercialisation des graines d’arachide a été jusque-là ‘’morose’’.