la valeur de la femme en Islam

la valeur de la femme en Islam

Dakarmidi- Aujourd’hui, nous nous intéressons à la femme en Islam, à sa valeur et à son importance

Élever une fille ou obtenir un accès pour le Paradis inchaAllah
L’éducation des filles est considérée en Islam comme un moyen d’accéder au Paradis inchaAllah. Le fait d’avoir une fille est donc un bienfait certain, dont nous ne mesurons pas l’ampleur. Penser qu’à une certaine époque et même aujourd’hui dans certains recoins du monde, les filles sont dénigrées ou même tuées à la naissance relève de l’ignorance quant au bien que les filles représentent pour notre communauté. Allah a d’ailleurs prohibé et condamné cette pratique d’enterrer les filles vivantes : {Et lorsqu’on annonce à l’un d’eux une fille, son visage s’assombrit et une rage profonde [l’envahit]. Il se cache des gens à cause du malheur qu’on lui a annoncé. Doit-il la garder malgré la honte ou l’enfouira-t-il dans la terre? Combien est mauvais leur jugement !} (Sourate 16 :Versets 58-59).

Bien plus qu’une fierté, l’Islam a fait des filles un bienfait et une récompense sans précédent. Chers frères et soeurs, rappelons nous que selon Anas (qu’Allah l’agrée), le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Quiconque entretient deux filles jusqu’à leur puberté, sera avec moi le Jour de la Résurrection, comme cela ». Il a ensuite regroupé les doigts (Muslim et Tirmidhy). Les ahadiths allant dans ce sens sont nombreux machaAllah. Cela prouve que l’éducation des filles, le fait de leur apporter tout ce dont elles ont besoin et de les accompagner jusqu’à leur maturité, nous permettra chers frères et soeurs, d’être au plus près du Prophète (‘alayhi salat wa salam), le Jour du rassemblement. Et quelle meilleure compagnie que la sienne ?

Au delà du fait qu’éduquer des filles permette d’être présent aux côtés du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) le Jour de la Résurrection, cela représente un moyen d’accéder à la Demeure Éternelle. Selon Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Quiconque a une fille, qu’il n’enterre pas vivante, qu’il ne méprise pas et sur laquelle il ne favorise pas son enfant – autrement dit, les garçons –, Allah le fera entrer au Paradis » (Abu Dawud et Ahmed).

L’importance de la femme en Islam et sa récompense
Une fois arrivée à l’âge mature, la femme en Islam représente également un bienfait pour la communauté. Lorsqu’elle est chez ses parents, elle s’occupe d’eux et se montre douce comme personne ne l’a jamais été. La femme est en effet d’une nature sensible, attachante et compatissante. Elle représente un bienfait pour ses parents qui l’ont mise au monde.

Lorsqu’elle se marie, elle est un soutien et un repos pour son époux. Elle est aussi un trésor qu’il se doit de préserver, tant par son bon comportement que par son amour envers elle. Allah a ainsi révélé : {Et comportez-vous convenablement envers elles} (Sourate 4 – Verset 19). Rappelons notamment que ‘Omar Ibn Al Khattab (qu’Allah l’agrée) a dit concernant les droits des femmes en Islam : « Pendant la Jahiliyya, nous ne donnions aucune valeur à la femme, lorsque l’Islam est venu et qu’Allah a parlé d’elles, nous avons compris qu’elles ont des droits sur nous. » (Al Boukhari)

Lorsque la femme a des enfants, sa récompense est encore bien présente. Elle est la première éducatrice de ses enfants, leur premier modèle, l’exemple qu’ils vont suivre et la première voix qu’ils vont reconnaître et aimer. Les devoirs que l’enfant a envers sa mère en Islam ne sont plus à démontrer. Les compagnons et pieux prédécesseurs avaient un comportement des plus nobles avec leur mère. Rappelons entre autres d’après Anas ibn Nadr Al-Achja’y, « Une nuit, la mère de Ibn Mass’ud (qu’Allah l’agrée) lui demanda de l’eau. À son retour, il lui apporta de l’eau, mais il la trouva en plein sommeil. Il resta immobile auprès d’elle jusqu’au petit matin. »

L’importance de la femme en Islam est telle que les femmes qui ont marqué notre communauté ont été mentionnées dans le Livre d’Allah. En effet, Allah évoque dans sourate Tahrim, la femme de Pharaon ainsi que Meriem (qu’Allah les agrée toutes les deux) : {et Allah a cité en parabole pour ceux qui croient, la femme de Pharaon, quand elle dit «Seigneur, construis-moi auprès de Toi une maison dans le Paradis, et sauve-moi de Pharaon et de son œuvre; et sauve-moi des gens injustes». De même, Marie, la fille d’Imran qui avait préservé sa virginité; Nous y insufflâmes alors de Notre Esprit. Elle avait déclaré véridiques les paroles de son Seigneur ainsi que Ses Livres : elle fut parmi les dévoués. (Sourate 66 : Versets 11-12).

La femme en Islam, dès sa naissance jusqu’à sa vieillesse en passant par son adolescence, sa vie de fille, d’épouse et de mère a une valeur des plus importantes. Durant la période anté-islamique, les filles étaient tuées, les femmes dénigrées et victimes d’injustices. L’Islam leur a apporté des droits et une place élevée. La femme a donc été valorisée par l’Islam. Elle est une fleur qui doit être protégée tout en étant un pilier sans lequel nous pourrions nous effondrer.

Qu’Allah préserve et protège toutes nos mères, nos filles et nos soeurs. Qu’Il les guide vers Sa Lumière et les allège des peines pesant sur leurs cœurs.