Le terrible danger de la jalousie entre sœurs

Très souvent, le croyant cherche son bonheur absolu sans chercher à invoquer celui de son frère de religion.
En effet, le musulman devra souhaiter le bien-être d’autrui autant que son propre épanouissement personnel.

A ce sujet, Notre Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a énoncé un hadith qui devrait être une morale quotidienne pour celui qui désire la réussite d’autrui:
« Que quiconque désire être écarte de l’enfer et introduit au paradis fasse en sorte que la mort vienne a lui tandis qu’il croit en Allah et au jour dernier et se comporte avec les gens comme il aimerait qu’ils se comportent avec lui. » (Rapporté dans le recueil authentique de Muslim Abd Allah ibn Amr ibn Al As).
Malheureusement, désirer le bien pour les musulmans ne peut émaner que d’une personne dont le cœur est vierge de toute souillure comme la jalousie, la rancœur et l’orgueil.

De plus, l’envie et la jalousie son des particularités du caractère des juifs et des chrétiens. Ainsi, Allah soubhanou wa ta’ala nous a ordonné de nous éloigner de ces défauts qui ternissent l’âme humaine.
« Envient-ils aux gens (au Prophète sallAllahou ‘alayhi wa salam et à ses compagnons) ce qu’Allah leur a donné de par Sa grâce ? Or, Nous avons donné à la famille d’Abraham le Livre et la Sagesse; et Nous leur avons donné un immense royaume. » (Coran, 4/54).
Le musulman a le devoir d’aimer pour son prochain ce qu’il aime pour lui-même et à détester pour lui ce qu’il déteste pour sa propre personne.
« Est-ce eux qui distribuent la miséricorde de ton Seigneur ? C’est Nous qui avons réparti entre eux leur subsistance dans la vie présente et qui les avons élevés en grades les uns sur les autres, afin que les uns prennent les autres à leur service. La miséricorde de ton Seigneur vaut mieux, cependant, que ce qu’ils amassent. » (Coran, 43/32).

Pour éviter de ressentir ce triste sentiment destructeur, le musulman peut invoquer Allah, lire ou méditer le Coran et lire les récits de vie du Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) et de ses compagnons.
Notre Messager (sallAllahou ‘alayhi wa salam) nous conseille également dans le cas où nous ressentons de la jalousie envers une personne déterminée, celui acheter un cadeau et lui serrer la main. Le Prophète a dit : « Les poignées de main éliminent la rancœur et l’échange de cadeau, élimine la haine » (rapporté par Malick dans al-Mouwatta, 1413).