Serons-nous jugés sur nos mauvaises pensées ?

Dakarmidi – Dans quelle mesure est-on responsable des mauvaises pensées qui traversent notre esprit ?
Le “waswasah iztirâriyah” (mauvaise pensée involontaire, incontrôlée) peut toucher n’importe quel croyant.

Allah (soubhanou wa ta’ala) dit dans le Coran : «C’est à Allah qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Que vous manifestiez ce qui est en vous ou que vous le cachiez, Allah vous en demandera compte. Puis Il pardonnera à qui Il veut, et châtiera qui Il veut. Et Allah est Omnipotent.» (Coran 2/284).

Ce verset nous montre qu’il ne nous est pas demandé de se parfaire au niveau des actes visibles en oubliant l’intérieur de son cœur et de son esprit. En effet, Allah jugera les hommes autant pour leurs actions extérieures que pour le contenu de leur for intérieur.

Il est important de refouler cette pensée et de ressentir un sentiment de culpabilité afin de pas transformer le “waswasah iztirâriyah” en péché irrémédiable.
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : «Allah, Exalté soit-Il, a pardonné à sa Communauté les pensées qui travaillent son âme, tant qu’elle ne les concrétise pas ou qu’elle n’en parle pas.» (Boukhari et Muslim).

Dans la vidéo suivante, l’imminent Sheikh Al Fawzan répond à un questionneur qui l’interroge sur le jugement d’Allah (soubhanou wa ta’ala) concernant nos mauvaises pensées.