La nature et la végétation du Paradis

La nature et la végétation du Paradis

Dakarmidi- L’infinie beauté du Paradis se révèle notamment à travers la nature qui s’y trouve. Bien évidemment, la végétation de la Demeure Éternelle est incomparable à celle que nous connaissons sur terre. Nous ne pouvons imaginer la perfection de ces jardins. Cependant, nous pouvons nous saisir de certaines de leurs caractéristiques à travers les paroles d’Allah et de Son Messager (‘Alayhi Salat Wa Salam).

Afin d’y parvenir, nous nous baserons sur les deux savants que sont Ibn Qayyim Al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) et Ibn Kathir (qu’Allah lui fasse miséricorde) qui ont respectivement écrit « Le Paradis » et « Les délices du Paradis ». Nous verrons d’abord la composition du sol et de la terre du Paradis, puis nous évoquerons ses sources avant de nous intéresser aux arbres des jardins du Paradis Incha Allah.

La terre du Paradis et son sol

La terre du Paradis est composée de safran Macha Allah. Ibn Qayyim al-Jawziyya souligne ce fait par un hadith rapporté par El Béihaqi : « Nous avons dit à l’Envoyé d’Allah (‘Alayhi Salat Wa Salam) : « Parle-nous du Paradis et de ses constructions. » Il dit : « Ce sont des constructions faites avec de l’or et de l’argent, leur ciment est le musc, ses pierrailles sont des perles et des diamants, sa terre est de safran. Celui qui y séjournera, se réjouira et la tristesse le quittera à jamais. Il sera éternel, ses vêtements ne s’useront jamais et sa jeunesse restera éternelle. » ».

De plus, le safran qui compose la terre du Paradis est une création d’Allah. C’est ainsi que selon Abu Saïd, le Messager d’Allah (‘Alayhi Salat Wa Salam) a dit : « Dieu a construit l’Eden avec Ses Mains, d’une couche d’or et d’une couche d’argent, son ciment est le musc pur, son parterre le safran et ses pierrailles des perles. Ensuite, Il lui ordonna de parler, il dit : « Heureux sont Tes élus ! » Les Anges dirent : « Favorisée sois-tu, ô maison des rois ! ». La terre du Paradis a donc été créée par Allah, et dépasse donc notre imagination.

Par ailleurs, il a été rapporté que le sol du Paradis est fait de musc. En effet, les deux sahih établissent d’après Az-Zuhri, d’après Anas ibn Malik et d’après Abu Dharr, au sujet de l’Ascension, que le Messager d’Allah (‘Alayhi Salat Wa Salam) a dit : « J’ai été introduit au Paradis. Ses dômes sont de perles et son sol de musc. »

Ibn Kathir (qu’Allah lui fasse miséricorde) explique qu’il a été rapporté « d’après Abu Hurayara , Ibn ‘Umar et d’autres au sujet de la description de la construction du Paradis, que son ciment (milat) était de musc, son gravier de perles et de rubis et son sol de safran. Sur le plan linguistique, le terme milat est ce ciment que l’on met entre les pierres de construction ou la boue avec laquelle on enduit les murailles. Il se peut donc qu’une partie du sol du Paradis soit de musc et que l’autre partie soit de safran. Allah est plus savant. »

Les sources du Paradis et ses canaux

Il existe un bon nombre de versets qui relate les sources du Paradis. En effet, Allah dit : {Sous eux couleront des ruisseaux.} (Sourate 7 : Verset 43). Il dit également : {Une source où boivent les plus rapprochés de Dieu.} (Sourate 83 : Verset 28). Ainsi, de nombreux versets évoquent l’existence des fleuves du Paradis.

De plus, les fleuves du Paradis possèdent quatre sources différentes que sont une mer de lait, une mer d’eau, une mer de miel et une mer de vin. En effet, l’imam Ahmed rapporte, d’après Hakim ibn Mu’awiyya, Abu Bahz, d’après son père, qu’il entendit le Messager d’Allah (‘Alayhi Salat Wa Salam) dire : « Au Paradis se trouvent une mer de lait, une mer d’eau, une mer de miel et une mer de vin. C’est d’elles que jaillissent ensuite les fleuves. » De même, Allah dit : {L’image du Paradis promis aux gens pieux est qu’il contient des rivières d’eau inaltérée, des rivières de lait au goût inchangé, des rivières de vin, délice des buveurs et des rivières de miel filtré. Ils y ont toutes sortes de fruits ainsi qu’une absolution de leur Seigneur.} (Sourate 47 : Verset 15).

Ibn Qayyim al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) commente ce verset de la manière suivante : « Allah nous explique quelles sont les quatre substances liquides. Il a exclu leur détérioration et leur nocivité inhérentes à chacun d’eux dans la vie terrestre. L’eau stagnante : quelques jours suffisent pour que les microbes pullulent à sa surface. Le lait laissé longtemps devient aigrelet. Les vins changent de goût et deviennent imbuvables. Le miel doit être filtré avant d’être bon à consommer. On ne pourrait pas le manger avec sa cire. C’est un prodige divin que des rivières de différents produits existent dans le Paradis. Ceci n’a jamais existé dans la vie terrestre. Ces produits coulent hors des canaux, sans se dégrader. »

Cependant, afin d’espérer goûter aux rivières de vin du Paradis, il ne faut pas en consommer sur terre. En effet, Al Bayhaqi rapporte d’après Abu Hurayra que l’Envoyé d’Allah (‘Alayhi Salat Wa Salam) a dit : « Celui qui veut avoir la joie de boire le vin dans l’au-delà doit l’abandonner dans la vie ici-bas. Les fleuves du Paradis jaillissent des collines ou des montagnes de musc. Celui qui a le moins de bijoux dans le Paradis, a autant de bijoux que tous les habitants de la vie ici-bas réunis. »

Les arbres des jardins du Paradis et leur ombrage

Les arbres du Paradis sont d’une grandeur immense, et de ce fait, leur ombrage est très étendu. En effet, dans les deux sahih du hadith de Zinadi de Laraj, Abu Hurayra rapporte que le Messager d’Allah (‘Alayhi Salat Wa Salam) a dit : « Dans le Paradis, existe un arbre, le voyageur traversera son ombre pendant une durée de cent ans. (Sous une ombre étendue). » Macha Allah ! Cela nous prouve l’immensité des arbres du Paradis.
Par ailleurs, ces arbres sont d’une grande beauté et d’une valeur inimaginable. C’est ainsi que dans le Jami’ de Tirmidhy du hadith de Abu Hamid, Abu Hourayra dit que le Prophète (‘Alayhi Salat Wa Salam) a dit : « Au Paradis tous les arbres ont un tronc en or. » Ce hadith nous fait prendre conscience de l’infinie valeur des arbres du Paradis Macha Allah.

Qu’Allah nous permette de vivre là où la terre est de safran et les arbres d’or. Puisse-t-Il nous offrir Son agrément et nous accorder Ses trésors.

Par Oum Ayoub