La Suède autorise une mosquée à diffuser l’appel à la prière

Dakarmidi – En matière de tolérance, la Suède aurait quelques leçons à donner à ses voisins européens. 

La police suédoise vient d’autoriser une mosquée de Vaxjo à diffuser l’appel à la prière. 

Toutefois, cette décision n’est pas sans poser problème, car elle n’est pas du goût de tout le monde. Les avis sont en effet partagés entre les pour et les contre.

Si l’on s’en réfère à un sondage réalisé en mars dernier par la société de recherche sociale SIFO, 60% des suédois seraient contre l’appel à la prière dans les mosquées de leur pays. 

Côté politique, le débat est ouvert à cinq mois des élections. Selon Anna Tenje du conservateur modéré : « L’appel à la prière ne renforcera pas l’intégration dans (la ville méridionale de Vaxjo), mais il risque plutôt d’éloigner la ville », a-t-elle déclaré à l’agence de presse TT.

Un avis que ne partage pas le Premier ministre social-démocrate suédois, Stefan Lofven pour qui, au contraire, il est temps de mettre fin à la ségrégation et à la lutte contre le chômage. 

« Toute la société en Suède est construite sur des religions différentes », at-il déclaré à TT.

Le permis de police octroyé à la mosquée est valable pour une période d’un an, l’adhan pourra retentir chaque vendredi durant trois minutes et 45 secondes. Le volume des haut-parleurs sera toutefois limité pour ne pas déranger le voisinage a précisé la police qui a ajouté que cette autorisation est basée sur les lois de l’ordre public de la nation et non sur la religion.

Le parti démocrate chrétien s’est révolté contre cette décision par l’entremise de son leader, Ebba Bush Thor qui a déclaré que « les gens ne devraient pas avoir à l’entendre chez eux ».

Le porte-parole de la communauté musulmane de Vaxjo, Avdi Islami, satisfait par cette décision, a déclaré :

« Nous avons une société dans laquelle nous sommes différents … il est donc préférable de penser que les différences nous rendent plus forts ».

La communauté musulmane suédoise est estimée à 400.000 personnes. L’adhan avait déjà été autorisé dans deux autres mosquées suédoises, l’une située dans la banlieue de Stockholm et l’autre dans le sud-est du pays.