La Salatoul Fatihi

Dakarmidi – Cette prière particulière fait partie de ce que le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a ordonné à Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) et cela à l’état d’éveil, en pleine journée, de réciter et de transmettre (cf. commentaire de la rubrique Faq – question n° 15).

Un Pôle l’avait déjà connu, nommé Sidi Mohamed El Bakri (qu’Allah l’agrée). Il avait fait une retraite de plusieurs années à la Mecque dans l’intention qu’Allah (qu’Il soit Glorifié et Exalté) lui enseigne la formule de prière sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) qui rassemble toutes les autres prières et leurs secrets.

Et certes, elle lui fut révélée, un ange descendit à lui avec un écriteau de lumière où était inscrite Salat Fatihi. Mais cela lui était personnel, car cette prière était réservée pour l’époque du Pôle Caché et ses disciples.

Il faut savoir que pour pouvoir profiter des grâces particulières de Salât Fatihi, il faut remplir deux conditions : la première est que l’autorisation soit donnée par ceux qui en ont l’autorité. La seconde est que la personne en question ait la certitude que Salat Fatihi provient de l’invisible et non pas d’une composition humaine.

En effet, il est rapporté dans le livre Jama’ de Sidi Mohamed ibn Mechri (qu’Allah l’agrée) que Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a dit :

« La grâce de la Perle unique (autre dénomination de Salat Fatihi) ne peut être acquise que selon deux conditions 

– La première est de recevoir l’autorisation (Idhnou)

– La seconde est la croyance ferme, pour l’évocateur de cette prière, qu’elle fait partie de la parole d’Allah comme le sont les hadiths Qouddoussi et qu’elle ne provient pas de la composition d’un être humain » (cf. commentaire dans la rubrique Faq, réponses n°15).

Seïdina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) ajouta :

« Personne en ce monde ne peut autoriser pour Salat Fatihi à part nous et nos compagnons de la Tariqa ».