Au coeur de Rabî`al-awwal ou Gamou, mois béni de la naissance du Prophète Mouhammad -PSL-

Dakarmidi- Le calendrier islamique est basé sur l’observation de la Lune. Aussi connu sous le nom de Calendrier Hijiri ou hégire, il a démarré après le hijrah du Prophète (PBUH) à Médine en 622. Le début de chaque mois dépend de la visibilité de la lune à la fin du mois précédent. Une fois la lune visible, le nouveau mois commence. Chaque mois commence par un nouveau cycle lunaire. Ainsi, le Calendrier musulman ne donne qu’un aperçu provisoire des dates islamiques à venir car le début de chaque mois est sujet à l’observation de la lune.

Après Safar place au mois béni de Rabî`al-awwal ou Gamou commémoré au Sénégal pour la grande nuit Mawlid Nabi qui s’y trouve et correspond à la naissance de Seydina Mouhammad-PSL-, le meilleur des hommes magnifié et louangé par les grands saints et érudits de ce pays.

Le mois de Rabiou Awwal est considéré comme le printemps des mois. D’une part l’apparition de ce mois marque la fin du mois d’affliction de Mohharam et Safar au cours desquels la noble famille du prophète (ç) a été victime d’un grand malheur. D’autre part ce mois marque l’anniversaire de la naissance du messager de l’islam, la meilleure miséricorde dans ce mois. Pour le 1er jour de ce mois de Rabiou Awwal qui correspond avec le début de l’hégire du prophète (ç), les sources islamiques révèlent que les actes pratiques tels que le jeun, les invocations et les remerciements sont beaucoup recommandés.

Ce mois béni est l’occasion de soirées religieuses animées dans les foyers religieux à travers des chants et zikrs d’écrits comme la BOURDA ou le poème du manteau de Bousayri surtout à Tivaoune       .

A partir de ce jour jusqu’à la nuit de la commémoration du Mawlid Nabi  je voyagerais avec vous avec informations et dans les profondeurs illuminés des poèmes et chants sur celui que Dieu à  exalté et loué dans le noble Coran en parlant de ses parfaites et nobles qualités « wa innaka la’alâ khuluqin ‘azîm ou Et tu es certes, d’une moralité imminente ».S68V4

Lors du mois de Gamou nous célébrons l’Élu. On ne trouve dans tout cela, selon Al suyuti, aucune contradiction ni avec le Coran ni avec la Sunna, car cela relève du « bel agir », de la « recherche de l’excellence » (al-ihsân).

Sayyidi al-Habib `Umar bin Hafith (qu’Allah le préserve) a répondu aux questions suivantes.[1]

Y a-t-il une formulation de prière spécifique sur le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) que nous pourrions lire durant Rabi` al-Awwal ?

Il n’y a nul doute, répondit Shaykh Habib `Umar, que ce mois est celui des salutations sur le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui).
Nombreux pieux de la Ummah sont unis au Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) durant ce mois. Toute formule que nous puissions lire est bénéfique. Le bénéfice obtenu sera selon l’intensité de l’intention d’obéir au commandement (d’envoyer des salutations sur lui) dans votre cœur, et selon l’amour, le désir et la vénération pour lui.
Lisez n’importe quelle formule de salutation que vous connaissez et en ce faisant demandez à Allah d’apaiser les souffrances des Musulmans.
Habib `Ali bin Salim al-Adàj bin Shaykh Abu Bakr bin Salim a vu le Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) au shubbak béni (la grille en face de son tombeau) et lui demanda de lui enseigner une formule à lire. Il lui dit de lire :

اللَّهُمَّ صَلِّ على سَيِّدِنا مُحَمَّدٍ حَبِيبِ الرَّحْمَنْ عَدَدَ ما يَكوُن و ما قَدْ كَانْ

Allâhumma salli `alâ Sayyidina Muhammadin Habîbi-r-Rahmân `adada mâ yakûn wa mâ qad kân.

 » O Allah, envoie Tes prières sur notre Maître Muhammad, le bien-aimé du Tout Miséricordieux autant de fois que ce qui a été et qui sera.  »

Quel est le plus beau cadeau que nous puissions faire au Messager d’Allah (paix et bénédictions sur lui) durant le mois de Rabi` al-Awwal ?

Nous sommes, en réalité, incapables de lui être en quoi que ce soit bénéfiques, mais ce qui le satisfait est que nous comprenions ses discours et enseignements et qu’au travers de cela nous atteignions de hautes stations. Il est dès lors satisfait de ce qui nous est bénéfique.

Ainsi, l’une des meilleures de ces actions (comme nous pouvons le comprendre du Livre et de la Sunnah) est que nous soyons un moyen de guidée pour quelqu’un. Cela peut-être un non-Musulman qui accepte l’Islam ou un musulman désobéissant ou insouciant qui se repent et devient droit. Il y a également la revification de sa Sunnah et son établissement.

établissons la Sunnah au sein de nos foyers et que nous l’enseignons à nos enfants, cela réjouit le Prophète sallallahu `alayhi wa sallam, car c’est à nous, dans l’absolu, que cela bénéficie. Il a dit dans le hadith : « Quiconque redonne vie à ma Sunnah à une période de corruption dans ma Ummah recevra la récompense d’un martyr » (ou dans une autre narration : « la récompense de cent martyrs »).

On compte également le fait d’accomplir le bien en faveur de la création en général, des croyants en particulier et de l’élite des croyants plus spécifiquement.

Il y a aussi le renforcement de notre amour pour les croyants, pour les gens de la maison du prophète (ahlu-l-bayt) et pour les Compagnons.

Pour finir, nous devrions faire de hautes intentions pour Rabi` al-Awwal, telles que les réunions avec nos frères ainsi que l’organisation et la participation à des leçons ou cours.

Comment pouvons-nous animer en l’autre l’aspiration au Messager d’Allah (sallallahu `alayhi wa sallam) ?

En mentionnant ses vertus, ses qualités et sa vie.
En incarnant son caractère et sa manière d’agir avec les autres.
En approfondissant notre amour, notre désir et notre vénération pour lui.
Si une telle personne parle, elle aura un tel effet sur ceux qui l’écoutent qu’ils se mettront à aspirer au Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui).

Sources :islamicfinder -hajij -baytulfaqir –

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom