Pour un ministère des cultes …

Les religieux du Sénégal de tout bord réclament un ministère des cultes ou en charge des affaires religieuses. Depuis l’indépendance à nos jours, il n’y a eu qu’un conseiller ou ministre conseiller choisi par le Chef de l’Etat pour vider les questions religieuses, et le ministre de l’intérieur quand à lui s’occupe des préparatifs de grandes cérémonies religieuses et de représenter le Président aux cérémonies officielles.

Quand aux pèlerinages ils sont domiciliés au ministère des affaires étrangères, et la réfection des foyers religieux à la présidence comme la haute autorité du Waqf. Il revient au Président de la République nouvellement élu de satisfaire une vieille doléance, qui fera naître un nouveau département dans l’architecture gouvernementale.

Ce ministère jouera un rôle important dans la recherche de fonds pour la phase 2 du PSE, dans les pays du Golfe, mais surtout aller une nouvelle réorganisation des festivités religieuses et des pèlerinages avec comme unique atout la cohésion et l’engagement des personnalités choisies à plus œuvrer dans la stabilité du pays et à dresser une chaîne de solidarité forte au profit unique de la famille, au cœur de ce second mandat de Macky Sall.

La rédaction