Pétrole et gaz: Franck Timis vend les 30% de parts qui lui restaient

Alors qu’on n’a pas encore fini d’épiloguer sur le scandale présumé sur le pétrole et le gaz, SourceA fait de nouvelles révélations. L’homme d’affaires roumain, Franck Timis, s’est départi des 30% qu’il détenait encore dans l’exploitation des gisements Saint-Louis Profond et Cayar Profond.

Coïncidence ou simple hasard ? Nous donnons notre langue au chat. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’heureux bénéficiaire n’est personne d’autre que le géant British Petroleum (B.P), qui tire profit de la mauvaise passe de l’homme d’affaires australo-roumain.