Parrainage citoyen : La mission d’observation électorale de l’UE recommande son abandon dans les plus brefs délais

Dans la perspective des élections locales à venir, la mission d’observation électorale de l’Union européenne, lors de la présentation du rapport final sur le processus électoral, a manifesté la nécessité d’abandonner le parrainage citoyen qui s’est fait durant les élections précédentes et cela, dans les plus brefs délais. 

Cette recommandation, selon la mission, vient pour “banir les procédures du parrainage-citoyen quant à son application lors des élections locales car posant des problèmes politiques et organisationnels sérieux même si, il faut le souligner, son application dans ces élections passées peut être justifiée.”
Cependant, la MOE estime “qu’il est recommandé de mener une réflexion d’ensemble sur l’opportunité de conserver en l’état, les dispositifs qui englobent les règles, critères de validation, méthodes de vérification, institutions en charge de vérifier les listes de parrainage etc…, considérant les contraintes et difficultés observées lors de l’élection présidentielle. Ces discussions devraient être conduites dans un cadre de concertation impliquant l’opposition ainsi que la société civile.
D’autres recommandations ont été aussi livrées par la mission, comme :

-permettre l’accès au fichier électoral à tout moment.

-renforcer les commissions de distribution des cartes CEDEAO/ ELECTEUR et assurer la traçabilité de la distribution.

– garantir la neutralité et l’efficacité du contrôle exercé par l’organe en charge de la supervision du processus électoral.

-garantir des conditions équitables de campagne entre les candidats et renforcer la transparence de financement politique.

-renforcer la transmission des observations notées aux procès-verbaux de résultats et permettre d’éventuels recomptes.

-garantir la neutralité et l’efficacité du contrôle exercé par l’organe en charge de supervision de tous les médias pendant la période électorale.

La mission a toutefois noté que le scrutin s’est déroulé dans le calme et de manière globalement transparente ; se caractérisant ainsi par une forte participation des électeurs et une obtention de Macky Sall de la majorité absolue des voix dès le premier tour.