Moussa Tine: «le problème, c’est qu’on cherche à rendre Khalifa Sall inéligible»

Dakarmidi – Les charges retenues contre le maire de Dakar, Khalifa Sall, et ses coinculpés, ont été corsées pour annihiler les ambitions présidentielles du premier. Moussa Tine en est convaincu. Le président de l’Alliance démocratique « Pencco » souligne, que «le problème, c’est qu’on cherche à rendre Khalifa Sall inéligible». En relevant des violations de la procédure, qui n’est pas épuisée, Moussa Tine prévient, qu’ils ne se laisseront pas faire, et qu’ils poursuivront la bataille, sur les plans juridique, politique, mais aussi institutionnel. 

Et sur un ton péremptoire il soutient: « Tout le problème qu’on a aujourd’hui, c’est qu’on cherche à rendre Khalifa Sall inéligible. Il n’a pas un autre problème.» Le président de l’Alliance démocratique « Pencco » et membre de la coalition Manko Taxawu Senegal (MTS) qui était l’invité de l’émission Objection de Sud Fm a aussi affirmé que depuis l’avènement de l’acte III, on a cherché à phagocyter le maire de Dakar. Le rejet de l’emprunt obligataire en est une illustration, parmi d’autres actes allant dans ce sens.

Moussa Tine n’a pas aussi manqué de dénoncer, la précipitation dans le traitement du dossier du maire de Dakar. «Le problème, c’est que plusieurs fois, dans plusieurs affaires, dans plusieurs arrêts et décisions rendues par la justice de ce pays, y compris par les meilleurs juges, on a déjà accepté des cautions en nature. Aujourd’hui, le juge a décidé de ne pas accepter la caution, et a décidé qu’on va aller à un procès. Nous n’avons jamais eu ce qu’on appelle un procès équitable. Nous n’avons jamais eu un service public de la justice, qui ait donné le visage qu’on attend de lui. Dans cette affaire là, on ne cherche pas à préserver les biens de l’Etat… Qu’est-ce qui explique la précipitation dans cette affaire là. Combien de gens attendent encore un procès dans ce pays», parce que les juges sont en sous effectif et qu’il y a beaucoup d’affaires en instance, s’interroge-t-il ?