Me Moussa Bocar Thiam « J’arrive confiant et rassuré d’une symbiose et d’une collaboration efficace, loyale et solidaire … »

Dakarmidi  – La traditionnelle cérémonie de passation de service entre l’agent judiciaire de l’Etat (Aje) sortant, le tout nouveau ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Antoine Félix Abdoulaye Diome, et l’Aje entrant, Me Moussa Bocar Thiam, s’est déroulée hier, dans les locaux de ladite agence.

Première prise de parole publique depuis sa nomination, l’avocat a fait savoir que cette mission apporte une exigence de rigueur, de transparence, de collégialité, d’équité et d’humanisme.

«J’arrive confiant et rassuré d’une symbiose et d’une collaboration efficace, loyale et solidaire dans la responsabilité particulière de déterminer et de conduire la politique contentieuse de l’Etat du Sénégal. Nous sommes le bras judiciaire d’un Etat. Donc, notre action ne peut que poursuivre l’intérêt général et elle est soumise à une stricte éthique dans le comportement», a soutenu Me Thiam.

A l’en croire, l’Aje ne peut inscrire son action que dans les lignes directrices suivantes : défendre les finances de l’Etat, représenter dignement l’Etat, plaider de bonne foi, respecter la neutralité et la discrétion, garantir la clarté et la cohérence de l’action de l’Etat et, enfin, assurer l’objectivité et la sérénité des débats judiciaires.

Antoine Félix Diome : «C’est un moment de profonde déchirure pour moi»

Ainsi, Me Moussa Bocar Thiam lancera à l’endroit de son prédécesseur : «Vous ne reflétez et n’inspirez que de la bonté, de la courtoisie et de l’élégance par une rigueur et une compétence dont aujourd’hui nul ne doute.»

A son tour, le tout nouveau ministre de l’Intérieur a laissé entendre : «C’est un moment de profonde déchirure pour moi. Parce qu’il y a un peu plus de 5 ans, je prenais service au niveau de cette agence. La rigueur a été toujours le ciment qui a fondé les relations de travail par rapport aux délais, à la qualité de la production, à la présence, à la tenue et à la retenue qu’il faut du comportement de tous les jours.»

A signaler que le procureur général près la Cour d’appel de Dakar, Lassana Diaby, a honoré cette cérémonie de sa présence.

Laisser un commentaire