La Ligue Démocratique vers le Congrès… de la Rectification ou de la Scission ?

Dakarmidi – La crise que traverse la Ligue Démocratique (LD) porte les mêmes symptômes que celle en cours dans le parti socialiste (Ps). Un autre allié de l’Alliance Pour la République (Apr), du président Macky Sall au pouvoir. Le parti porté par le professeur Abdoulaye Bathily pendant près de trois décennies va inéluctablement vers la scission. C’est du moins ce qui ressort de la déclaration d’une de ses franges, ‘la LD Debout’, réfractaire à la vassalisation au parti présidentiel.

En effet dans un communiqué parvenu à la rédaction de Dakarmidi, la LD debout revendique la majorité dans les 30 fédérations départementales et dans les 300 sections communales à travers le pays. Et dans la foulée, elle annonce la tenue  le 06 janvier 2018 d’une conférence nationale, qui statuera sur l’ensemble des  questions liées à l’organisation et au déroulement du 8ème congrès qu’elle prévoit dans deux mois. N’occultant pas la crise qui a pris possession de la LD, le mouvement dit de la Rectification la justifie par l’existence dans leur formation d’un peloton de la compromission historique, emporté par l’idéologie alimentaire, qui s’est emparée d’une bonne partie de la classe politique sénégalaise. Dans ce peloton, on retrouve la quasi totalité d’une minorité de camarades promus aux responsabilités, dans l’appareil d’Etat et dans quelques municipalités, qui ont souscrit à saborder le parti pour des prébendes et pour des privilèges personnels. »
Et exprime quant à elle sa détermination à s’opposer véhément à tout sabordage du parti et à agir pour « sauver la Ligue Démocratique, une organisation politique au service du Sénégal et de l’Afrique, bâtie par des générations de militants, dont certains ont payé de lourds tributs. »
A cet effet d’ailleurs apprend-t-on dans le communiqué, le Bureau politique, réuni le 21 octobre 2017 à Dakar pour faire le bilan des élections, s’était saisi de cette question. Mais après de longs débats sans issue le Bureau politique a ordonné au Secrétariat permanent de faire le bilan du compagnonnage avec la Coalition « Benno Bokk Yaakaar ». Tant pour le parti que pour le pays. Mais aussi de prêter une oreille attentive aux  problèmes soulevés par LD – Debout et par d’autres, pour en discuter dans les instances, au niveau national et à  la base. Aussi poursuit le document, le Bureau avait demandé au Secrétariat permanent de commencer la préparation et la convocation du huitième congrès ordinaire, étant donné que tous les mandats étant arrivés à expiration depuis le 5 juillet 2017.

Et c’est pour maximiser les chances de succès de leur mise en œuvre, que la LD Debout a sursis toute activité de nature à envenimer une situation déjà complexe. Mais depuis un dilatoire sans fin s’est installé dilatoire. Avec en toile de fond, les reports réguliers des réunions du Secrétariat. « Au seul motif que le Secrétaire général par intérim est pris par les travaux à l’Assemblée nationale. Or après la clôture des dits travaux, le voilà  qui entame une tournée nationale en privé. En conséquence, plus de deux mois après, les conclusions du Bureau politique n’ont pas encore connu un début d’exécution » mentionne le communiqué du Comité de pilotage du mouvement. Qui accuse Nicolas Ndiaye et son clan d’être traîtres aux  principes et  valeurs; qui fondent leur commune appartenance à la Ligue Démocratique, en choisissant pour leurs seuls intérêts du moment de profiter des avantages et des privilèges du système.

Pour la LD debout le SG par intérim et son groupe compte à vrai dire pour quantité négligeable dans le parti où aucun d’eux ne dirige le moindre comité de base. Contrairement aux leaders de la LD – Debout, qui sont pour l’essentiel, membres de la Direction du parti, secrétaire général de fédération départementale et animateur de base politique, et qui regroupe présentement l’écrasante majorité des militants de la Ligue Démocratique.
Et le communiqué du comité de pilotage de poursuivre que la  LD – Debout dispose d’une prépondérance dans le parti et de la légitimité requise, pour envisager, souverainement de prendre en main le destin de la Ligue Démocratique. Sur cette lancée, elle  a décidé d’engager, de « manière concertée mais résolue et irréversible, la préparation et la convocation du huitième congrès ordinaire de la Ligue Démocratique dans un délai de deux mois. » C’est dans ce sens révèle encore le communiqué que le Comité de Pilotage procédera à la confection de nouvelles cartes de membre du parti,qui seront mise en vente effectivement. Il invite donc « les camarades «couchés », «penchés » ou simplement abusés, induits en erreur et enrôlés dans une entreprise qui n’est pas la leur, à se ressaisir et à se relever, pendant qu’il est encore temps, pour répondre à l’exigence des enjeux historiques qui interpellent tous les militants de progrès.
In fine conclue le communiqué la LD Debout assure à tous ses partenaires que les discussions en cours dans le cadre de la mise en place d’une «Plateforme Sénégal Debout » seront poursuivies jusqu’à terme et réaffirme son ouverture aux forces de progrès et aux patriotes, notamment aux Parties prenantes des Assises Nationales, dont les conclusions ont été dévoyées, malgré les engagements pris, pour construire ensemble une alternative crédible de transformation politique, économique et sociale pour un futur meilleur du Sénégal.
La rédaction