Khalifa Sall…L’oreille tendue vers le dialogue et les yeux rivés sur le palais

Le silence observé par Khalifa Ababacar Sall depuis sa sortie de prison suite à une grâce présidentielle, suscite des interrogations auprès de l’opinion et commence à inquiéter ses partisans.

L’ancien maire de la Ville de Dakar avait été condamné dans le cadre de l’affaire dite de la caisse d’avance de sa mairie pour un détournement de deniers publics de 1,8 milliard de FCFA. Depuis sa sortie de prison, Khalifa Sall se garde de se prononcer sur l’actualité politique, économique et sociale nationale.

Cependant, il semble que ce silence observé par Khalifa Sall en ce moment, est bien calculé. L’ancien maire de la Ville de Dakar est resté scotché aux conclusions des travaux du Dialogue national. Comme l’a relevé le journal Source A, depuis hier mardi, les acteurs du Dialogue politique national, membres de la Commission politique, dans le Cadre normatif de la vie politique de l’Objectif spécifique (OS n°7), vont traiter de 80 du code pénal qui relatif au délit d’offense au Chef de l’Etat, de l’arrêté Ousmane Ngom sur l’interdiction de manifestations politiques dans le centre-ville, mais surtout de la pertinence d’accorder ou non l’amnistie à l’ancien maire de Dakar, ainsi qu’à Karim Wade, fils de l’ancien Président de la République, Me Abdoulaye Wade.

Khalifa Sall veut ainsi connaître les recommandations du Dialogue national sur ce sujet concernant son amnistie, la suite qui en sera donnée par le Chef de l’Etat, Macky Sall, pour enfin sortir de son mutisme. Il faut reconnaître pour Khalifa Sall, le temps lui est compté. Les élections locales vont se tenir. Et, sa coalition Taxawu Senegaal compte maintenir la ville de Dakar dans son escarcelle. Sans compter que lui Khalifa Sal qui garde un œil sur le fauteuil présidentiel, ne veut surtout pas se faire distancer par ceux qui se présentent comme étant ses principaux concurrents lors de l’échéance de 2024.

Laisser un commentaire