« Je me désole que cette affaire tienne ce pays en haleine pendant plus de deux semaines » Dr  Moussa Sow

Dakarmidi – Cadre dans l’Alliance pour la République ( APR), le responsable politique de Linguère, Dr  Moussa Sow s’est prononcé, dans un entretien accordé à nos confrères du Temoin, sur la situation socio-politique du pays.

« C’est ma conviction. Le pays est pris en otage par des activistes qui prétendent parler au nom du peuple, alors qu’ils ne sont élus par personne sinon par des plateformes audiovisuelles qui en font de vrais donneurs de leçons. De la démocratie représentative, nous sommes passés au concept d’activisme dont la représentativité de ceux qui le portent est des plus ambiguës pour dire le moins », dénonce Moussa Sow.

Pour ce qui est de l’affaire opposant Ousmane Sonko et Adji Sarr, le cadre apériste a soutenu que le chef de l’Etat a évoqué cette question posée par le journalise pour marquer la hauteur qui l’habite en tant que président de la République qui a d’énormes charges plus urgentes.

Pour sa part, dit-il : « J’estime que c’est une affaire strictement privée et que les enjeux de développement et de sortie de covid-19 sont éminemment plus importants que ce fait divers. Je me désole que cette affaire tienne ce pays en haleine pendant plus de deux semaines. On doit retourner aux débats sur les grands projets du chef de l’Etat comme les 100.000 logements, le futur port de Ndayane, le projet des agropoles entre autres.

Nous avons assez de matières pour dépolluer l’atmosphère en évoquant les succès et les réalisations du président de la République et surtout ses ambitions qui vont structurer durablement l’économie de notre pays. Je crois que le camp de la majorité doit surtout éviter de se laisser entrainer par les autres. C’est à nous de déterminer l’animation du champ politique. Il n’est pas trop tard pour le faire. »