Italie – Ousmane Faye fait des révélations chaudes sur Karim et Sindiely Wade : « ils ont volé et planqué de l’argent un peut partout dans le monde »

Dakarmidi – Les partisans et les avocats de Khalifa Sall et de Karim Wade ont orchestré une vaste campagne de dénigrement de la justice du Sénégal, dans le seul but de camoufler les détournements et malversations de leurs leaders et clients. L’état et les juges eux-mêmes, doivent prendre leurs responsabilités pour mettre fin, aux injures, menaces et la campagne de dénigrement de la justice du Sénégal… ». La réaction est de Ousmane Faye.

Le Président de la Coalition Manko Wattu Sénégal (MWS) qui séjourne depuis le 1er Août en Italie après la France, dans le cadre de sa tournée européenne, a tenu une rencontre avec les sénégalais et les responsables de sa Coalition ce vendredi 3 Août à Mestrè (Venezia), sur la situation politico-judiciaire marqué par les dossiers Khalifa Sall et Karim Wade et surtout la polémique sur la décision de la Cour de justice de la CEDEAO.

Monsieur le Président Ousmane Faye après avoir remercié et félicité, tous ses responsables et sympathisants de Milan, Brescia et Padova qu’il a visité, pour l’accueil chaleureux et les importants résultats très honorables obtenus ici en Italie lors des dernières élections législatives, qui a permis à notre Coalition (MWS) d’être 15ème force politique au Sénégal sur les 47 listes en compétition, de loin devant les Abdoul Mbaye ex PM et 32 autres leaders et Coalitions de partis. Il a encore une fois, dénoncé avec la dernière énergie le « comportement irresponsable des avocats et partisans de Khalifa Sall, de Karim Wade et leurs alliés qui ont ourdi une vaste campagne de dénigrement, de la justice de notre pays dans le seul but de vouloir manipuler l’opinion, pour cacher la vérité sur les graves malversations et détournements de leurs clients ».

« Je demande aux sénégalais de la diaspora, d’êtres les boucliers de la justice de leur pays, qui malgré toutes les tentatives de diabolisation des personnes dont leurs décisions n’arrangent pas souvent, reste et demeure une justice indépendante respecté dans toute l’Afrique et le monde entier. Donc personne n’a le droit de rester les bras croisés laissés ces avocats qui sans scrupule, ni vergogne, veulent ternir cette belle et respectable image de notre justice », a-t-il lancé.

Pour le Président Ousmane Faye « l’Etat et les juges eux-mêmes doivent aussi prendre leurs responsabilités pour mettre à terme cette vaste campagne de dénigrement et surtout des menaces et injures, sur la justice et les juges ».

Revenant encore sur la décision de la Cour de justice de la CEDEAO, Ousmane Faye voit une stratégie des avocats de Khalifa Sall pour semer la confusion dans la tête des sénégalais. Et la réalité et que la Cour de justice de la CEDEAO n’a jamais demandé à l’état du Sénégal de libérer Khalifa Sall, ou le blanchir des délits de détournement qui lui a valu d’être inculpé et condamné, mais a demandé la réparation pécuniaire de 35 millions après avoir constaté la non-assistance judiciaire dans les premières heures de son arrestation et la confusion sur son humilité parlementaire après être élu député à l’assemblée nationale.

« Pour le cas Karim Wade ses avocats peuvent bien mentir dans la presse pour une décision de la justice de Paris concernant la saisine de son immeuble et celle de Monaco qui après avoir confirmé que les faits d’enrichissement sont avérés mais n’ayant pas de juridiction similaire à la CREI, elle ne peut pas confisquer ces milliards, volé et gardé par Karim Wade dans des comptes bancaires à Monaco à cause de l’absence du délit d’enrichissement illicite dans le corpus judiciaire monégasque. Et ses avocats le savent bien mieux que quiconque mais ce qui les intéresse c’est trompé le peuple et divertir les sénégalais. Avant de terminer le Président Ousmane Faye à dit qu’un jour de l’année 2009, Karim Wade lui-même m’avait dit qu’il a beaucoup de choses en Russie et il fait des affaires avec Abramowich le Président de Chelsea qui est son ami, donc lui et sa sœur Sindiely Wade ont volé, planqué de l’argent partout dans le monde que l’état du Sénégal peine à rapatrié c’est ça la réalité », dixit Ousmane Faye avant de réitéré sa demande à l’Etat de prendre toutes les dispositions pour extrader Karim Wade à Dakar et l’exécution de la contrainte par corps sur lui pour qu’il nous restitue nos 148 milliards.