Idy, Sonko, Madické et Issa: L’équation du bon voisinage ?

Dakarmidi – Historique cette année ces élections de présidentielles de février avec un pacte de non agression entre opposants validés jusqu’à la der et point de départ de la campagne proprement dite. C’est du presque jamais vu ce pacte dans l’histoire politique de Sunugal, ce gentlemen agreement entre leaders   de l’opposition à l’image du pacte de Varsovie lors de la fameuse guerre froide face à l’OTAN nous revient  à l’esprit.

C’est un record que de se tolérer de cette sorte et de s’accepter et de se fréquenter et même tenir un quasi même discours : La preuve les différentes coalitions qui se font,se défont, évoluent et glissent au gré de la donne politique du moment avec toujours les chefs de file de l’opposition en bandoulière et en 1ère ligne. C’est vrai que la cible principale c’est le macky qui a réussi l’exploit de limiter les courants (que dis-je ! ) les candidatures à 4 (que dis-je ! ) à 5 aidé en cela (en préméditation avec rires sous cape ! ) par le filtre à la Sabadola du parrainage. Cet état de fait a su sédimenter ce chorus autour, ce bloc contre et même dévier ou biaiser le message politique et le réduire autour de ce tamis de macky. Que de bronca et surtout après la mare des invalidés (22 recalés sur 27), c’est énorme et beaucoup d’ambitions remises à plus tard et de fonds engloutis dans cette pêche aux signatures.

Toujours est-il que et en dépit des contre nature et des divergences  idéologico-programmatiques profondes, la face se maintient et le bloc opposition ne se fissure pas  ou pas comme tout le monde s’y attendait. Ils se gèrent pour reprendre un terme générique ravalant leurs divergences (il y en a) et les repoussant encore, encore et encore. La question… c’est jusqu’à quand ! Maintenant que c’est la dernière ligne droite avec le demi marathon avant le 24 février, la question qui taraude c’est le coaching de ce trajet et le comportement des uns et des autres pour se ménager et continuer à filer le parfum amour jusqu’ à la date fatidique du 24 février 2019.

Le 1er test majeur très attendu est pour bientôt : Voir et lire le comportement verbo-tonal et les allusions  pour faire tilt et se positionner comme 1er outsider devant conduire au second tour est très guetté par les politologues et autres adeptes de « wax sa xalat ». Sur le macky, pas de demi mesure sûrement des tirs seront groupés (feront-ils mouche ?!) mais entre leaders de l’opposition, le front va-t-il encore tenir …et jusqu’à quand ! Idy contre madické , un PUR face à Pastef !

Que de jolies affiches pour assaisonner les 20heures de la TV ! Un débat de forme et de fond pour alimenter les plateaux et plaines de la chaîne mère ! Si cela devait…irait-on vers des dérives verbales ou se ménagera-t-on jusqu’à délester les confrontations de leur substance ! va-t-on jouer à la comédie ou serait-ce le prix à payer pour bouter le macky : Sacré Sénégal, terre des sciences po. où la doctrine se réécrit !

                                         IBOU SENE KAOLACK

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom