Guy Marius Sagna : «Au commissariat central, les détenus font leurs besoins dans des…»

Dakarmidi – C’est une grosse révélation de Guy Marius Sagna. Libéré hier lundi après 48h de garde à vue, avec ses camarades Babacar Diop, Abdourahmane Sow et Ousmane Ndiaye, le coordonnateur de FRAPP révèle à SeneWeb les pires conditions de détention au commissariat de Dakar.

« Les conditions de notre arrestation n’ont pas été faciles. C’est l’occasion de faire un plaidoyer pour l’amélioration des conditions de détention au commissariat de police de Dakar où il y a des cellules dans lesquelles, ceux qui sont gardés à vue urinent dans des bouteilles d’eau minérale. Cela est tout simplement scandaleux », a dénoncé Guy Marius Sagna.

L’activiste sénégalais de marteler : « La première nuit que nous avons passée au commissariat, nous nous sommes couchés à même le sol, sur les carreaux. Cela aussi est tout simplement inacceptable dans un pays comme le Sénégal, que des gardés à vue soient obligés de faire leur besoin dans des bouteilles ».
Revenant sur la réforme constitutionnelle, il fait remarquer que « le Président Macky Sall a réussi à faire passer en force son projet de loi après avoir corrompu une partie des députés. Nous prenons acte de cela ».
Sagna ajoute : « Nous n’avons pas réussi à mobiliser nos concitoyens en nombre important afin qu’ils fassent barrage à ce texte. La lutte continue et elle va nous permettre de mettre un terme aux agissements liberticides du Président Macky Sall ».
Il n’a pas également manqué de tirer à boulets rouges sur le préfet de Dakar qui, selon lui, « est devenu, aujourd’hui, une des plaques anti-démocratiques du régime de Macky Sall ».