Fatick-Attaques contre le président Sall: Arfang Astine du MEER apporte la réplique

Dakarmidi – « Fimela et le departement de Fatick se démarquent de la sortie maladroite de militants de la Commune de Fatick ». C’est du moins la réaction de Arfang Bakary Astine, responsable politique de l’Alliance pour la République dans la commune de Fimela. Le président de la Commission d’organisation du Mouvement des élèves et étudiants républicains  (MEER) réagissait suite à une sortie mercredi, des militants de la commune de Fatick qui pour lui, « se sont donnés du plaisir en s’attaquant au Président Macky SALL ».

« Je précise que le département de Fatick compte 17 communes. L’APR et la coalition Benno BOKK YAKAAR y ont remporté, avec brio, toutes les élections tenues au Sénégal, depuis 2012. Je porte à la connaissance de ces « militants » que, par respect aux camarades des autres communes du département, nul n’a le droit de saboter le travail remarquable abattu quotidiennement à Fatick par des militants convaincus », a réagi Arfang Astine

Le proche collaborateur de Cheikh Oumar Hanne du COUD signale qu' »Hier, Fatick était avec le Président Macky SALL, aujourd’hui il est avec lui et demain il sera avec ce digne fils du terroir ».

Ainsi il dira à l’endroit des « pourfendeurs » du leader de l’Alliance pour la République  (Apr) qu’il juge « sans repère » que: « l’heure du chantage est révolue. Cette sortie maladroite appelle à la réflexion sur le choix des responsables à promouvoir à Fatick. Il existe bien dans le département, des militants sérieux, travailleurs et compétents. Le jeu de ping-pong entre « responsables » de la commune de Fatick n’engage qu’eux ».

« Je précise que les responsables du département se démarquent de ce tintamarre entretenu à dessein dans les médias depuis 48 heures. La seule chose qui vaille c’est le travail pour réélire le Président Macky SALL au premier tour en 2019. C’est ça le vrai débat et nous y travaillons. Les attaques contre le Président Macky SALL à Fatick ne seront plus permises. Gare aux responsables « bourgeois » qui s’engageront à nouveau… », conclut-il.

La rédaction