Exclusif – La centrale de la Senelec du Cap des biches sous haute surveillance des forces de sécurité et de défense: que craint le régime en place ?

Dakarmidi- Les souvenirs se réveillent dans la tête de la République. Alors une seule question? Qui avait été à l’origine du sabotage de la centrale du Cap des biches, qui avait coûté à Wade de grands ennuis et l’éjection de son fauteuil de Président de la République en 2012? Macky Sall se rappelle certainement de ce douloureux événement qui avait plongé dans le chaos la stabilité du pays et qui lui avait ouvert une brèche vers le palais. L’ampoule du Sopi avait alors sauté, donnant naissant à une seconde alternance.

Aujourd’hui, Dakarmidi est en mesure d’indiquer des agissements souterrains d’un lobby qui prépare son candidat issu du camp présidentiel dont les hommes auraient décidé de pousser les populations à être de plus en plus en colère et à descendre massivement dans la rue. Et cela ne sera qu’une étape parmi tant d’autres qui vont faire germer sans doute les graines de la chute de Macky Sall en 2024 ou bien avant.

Mais gare à celui qui s’aventurera à vouloir saboter la centrale du Cap des biches ou d’autres sites similaires, qui sont toutes depuis quelques semaines sous haute surveillance par les forces de sécurité et de défense. Même les équipes qui s’y relaient sont infiltrées et chaque employé est surveillé comme du lait sur le feu. Affaire à suivre

La rédaction