Commissaire Cheikhna Keïta : «La Bbc a fabriqué une histoire de bon et de méchant pour ameuter le peuple»

«Pourquoi les auteurs du documentaire de la BBC ont choisi de l’introduire avec un focus sur la pauvreté et le chômage au Sénégal au lieu d’aller directement à l’affaire Pétro-tim. Pourquoi ont ils lié ces deux choses en affirmant que la persistance de cette misère aurait pu être évitée si les

milliards provenant du pétrole n’étaient pas entrain d’enrichir quelques hommes d’affaires malhonnêtes. Pourquoi ont-ils fait comme si ces argents dont ils parlent provenaient d’une exploitation effective du pétrole et du gaz sénégalais. Pourquoi enfin ont-ils ainsi sciemment cherché à manipuler l’opinion publique sénégalaise. Autrement dit quelles sont leurs véritables intentions », s’est demandé l’ancien patron de l’Ocrtis.

D’après Cheikhna Keita, «diriger un pays est une affaire tellement sérieuse qu’il ne saurait être question de laisser n’importe qui emprunter des raccourcis pour accéder au pouvoir. Ce propos concerne tous ces présidentiables sortis de nulle part. Tout particulièrement cet ancien Premier ministre qui vient de prouver qu’il n’a finalement rien appris de ses échecs, en se mettant à vouloir coûte que coûte démontrer aux sénégalais qu’ils viennent encore de commettre une grave erreur en réélisant le Président Macky Sall. Alors que pour le modèle de réussite professionnelle et sociale que personne ne lui conteste d’être, il n’était pas attendu dans cette guéguerre sans nom qui a fini de le ranger dans la catégorie des frustrés et des revanchards aux motifs obscures. Et dont il ne semble toujours pas vouloir sortir. Parce qu’une fois de plus, il vient de se projeter au-devant de l’actualité politique en se compromettant dans la production d’un documentaire relatif à l’affaire Pétro-Tim et que la chaîne anglaise BBC a diffusé récemment. Un film dont les auteurs ont mis en cause le Sénégal en affirmant sans ambages, que la pauvreté qui y sévit aurait pu être évitée si quelques milliards de dollars provenant de l’exploitation du pétrole du pays n’étaient pas entrain de filer dans les poches de malhonnêtes individus ».

Autrement dit, «en faisant comme si le Sénégal produisait déjà du pétrole, ils ont tout bonnement fabriqué une histoire de bon et de méchant pour ameuter son peuple en lui disant que l’argent qui aurait pu régler la situation des millions de pauvres qu’il comprend est entrain de lui échapper. Frank Timis ayant déjà encaissé près de 10 milliards de dollars et parce que la société Pétro-Tim a versé au frère du Président Macky Sall la somme de 250 000 dollars. En plus de lui avoir assuré un salaire mensuel de 25 000 dollars pendant 05 ans. Alors que ces gens de la BBC, comme tous leurs acolytes sénégalais, savent bel et bien que le pétrole en question n’est pas encore entrain d’être exploité. Quel pacte secret lie la BBC qui a accepté d’endosser le

documentaire, à ses initiateurs, ses réalisateurs et aux deux hommes politiques sénégalais qui s’y sont affichés », a-t-il poursuivi.

Pour le commissaire Keita, «il n’est pas nécessaire être doté du flair d’un expert en manipulation pour déceler les intentions perverses que recèle la réalisation de ce documentaire. Ce fait apparaissant clairement à tous les niveaux du film dont la beauté cache mal la volonté farouche de nuire de ses auteurs. Voilà pourquoi il est permis de reprocher à ceux qui en ont béni la réalisation au point d’accepter d’y tenir des rôles, d’être allés très loin dans ce jeu. Puisqu’ils savent qu’une crise politique persistante pourrait plonger le pays dans une instabilité qui ne profiterait qu’à ceux qui n’attendent que d’avoir une occasion pareille pour l’envahir et le piller. Ressaisissons nous donc très vite. Parce qu’il serait être trop naïf de croire que toutes les

tragédies qui continuent de secouer le monde à cause du pétrole et du gaz, ne peuvent pas un jour, se produire au le Séné- gal. Et de rester là à ne rien faire pour les prévenir ».