Attaque contre Moustafa Niasse, l’arbitrage de Macky sollicité par Babacar Chadiya Sokhna

Dakarmidi – Suite à la sortie d’un responsable politique de l’Apr à Kaolack, accusant le délégué régional pour le parrainage de la mouvance présidentielle Moustapha Niass de gestion solitaire et d’ostracisme, Babacar Chadiya Sokhna, de l’Afp est monté au créneau. Le jeune progressiste de Kaolack, connu pour sa fidélité au président Niasse a tenu à porter une réplique à la hauteur de l’attaque pour remettre à leur place tous ceux qui s’agitent contre « la démarche pourtant participative et inclusive » dont a fait montre son leader dans le déroulement des activités liées au parrainage dans la région de Kaolack. Mr Sokhna se dit toutefois sidéré par une telle sortie et invite le chef de l’Etat à sévir pour arrêter ces « gens aux voix inaudibles qui pensent que la seule issue qui leur reste pour se faire un buzz est de s’attaquer à l’honorable président Niasse à qui, on apprend pas la politique après une carrière riche. « Que ces gens se le tiennent pour dit, le président Niasse n’est pas une marche qu’on emprunte pour se hisser au sommet », peste Mr Sokhna. Poursuivant, le boss du Mouvement « Dolel Babacar », indique avoir démasqué celui qui se cache derrière toutes ces attaques et promet d’user de la loi du talion pour tirer d’affaire son leader et vilipender « les traînards à la quête de succès politique improbable ». Il invite dans cette ordre d’idées le Président Macky Sall, à considérer à juste titre la sincérité qui sous-tende le compagnonnage franc du président Niasse, « qui a fini de prouver à la face du monde qu’il est un de ses meilleurs alliés sinon le meilleur dans le cadre de la coalition Benno Bokk Yaakaar ». Il demande au chef de l’Etat de mettre un terme à ses sorties hasardeuses qui ne lui profitent pas avant de préciser que «  la réunion reportée dont il est question l’a été à cause du brusque rappel à Dieu de Bruno Diatta », un homme affable qui selon lui, « méritait qu’on s’arrête un temps pour lui faire nos adieux pour ses loyaux services rendus à la nation. Cet événement douloureux a-t-il poursuivi, « est la cause du report de l’ensemble des activités afférentes au parrainage initialement prévues cette semaine à Kaolack.