ADD pour SMS : « Il est en train d’amuser la galerie avec des propos qui ne tiennent absolument pas la route »

Dakarmidi – Ils ont découvert le stratagème mis en branle par le leader de Pastef pour se tirer d’affaire avant que le parrainage ne soit déposé au niveau du Conseil Constitutionnel. Les amis du Ministre des Infrastructures ont révélé, lors de l’assemblée générale qu’ils ont organisé à Kébémer ce Dimanche pour installer officiellement le coordonnateur départemental en la personne de Pape Assane Sow: « Ousmane Sonko est en train de se ‘’victimiser’’, sachant clairement maintenant qu’il lui sera très difficile de franchir le cap du parrainage malgré tout son show . Il ne fait que manigancer pour essayer de mettre la pression sur les membres du conseil constitutionnel avant l’heure. Mais qu’il sache que s’il n’a pas le nombre requis, c’est-à-dire les 58.000 signatures demandées en bonne et dûe forme, sa candidature sera tout bonnement rejetée ».

Les amis du Ministre Abdoulaye Daouda Diallo sont des responsables politiques qui ne sont pas nés de la dernière pluie. Ils comprennent bien les actes posés par des responsables politiques comme Ousmane Sonko. En assemblée générale ce Dimanche à Kébémer, ils ont encore ‘’fusillé’’ le leader de Pastef qui fait l’actualité en ce moment avec ses shows très médiatisés . Si ce n’est la demande adressée au Ministre de l’Intérieur pour bénéficier d’une garde rapprochée , Sonko fait insulter des hauts  responsables du gouvernement, ou fait des accusations gratuites et mensongères de détournement sur les responsables de l’APR comme l’atteste sa dernière sortie accusant Mamour Diallo d’avoir détourné 94 milliards .

Suffisant pour que les amis de ‘’ADD pour SMS en 2019’’ lui demandent d’arrêter ce cirque. « Il est en train d’amuser la galerie avec des propos qui ne tiennent absolument pas la route. Actuellement, toutes les autorités doivent comprendre son jeu et ne s’aventurent pas à porter ses accusations fallacieuses devant les tribunaux. Le leader de Pastef cherche le buzz pour, ensuite, se victimiser demain, s’il n’arrive pas à avoir les signatures requises. Il pourra dire que sa candidature est rejetée par le Président Macky Sall. Mais, nous savons que Sonko peine à rassembler 58.000 signatures. Quelqu’un qui, lors des législatives a été repêché (il est devenu député avec un plus fort reste), car n’ayant même pas le nombre de voix pour avoir un siège à l’assemblée, comment pourrait-il, en un temps record, bénéficier de plus de 58.000 parrains ?

C’est absurde et il le sait. Donc la seule arme qui lui reste, c’est de faire du tort pour essayer de mettre en mal le régime avec les sénégalais. Heureusement qu’au niveau de ‘’ADD pour SMS en 2019’’, on a tout compris et on ne va se laisser faire. Sonko ne représente pas grand chose et qu’il sache que s’il n’arrive pas à mobiliser les signatures exigées, il ne sera pas candidat en  2019 et advienne que pourra », réagissent les amis de Abdoulaye Daouda Diallo.