Jermaine Jackson révèle sur la BBC les raisons de sa conversion à l’islam

Dakarmidi – Frère du roi légendaire de la pop, Michael Jackson, qu’il a accompagné tout au long de sa vie placée sous les feux de la rampe jusqu’à sa dernière demeure en 2009, Jermaine, 62 ans, a récemment évoqué sur la BBC ce qui l’a poussé à répondre irrépressiblement à l’appel d’Allah dans le tourbillon de la fin des années 80.

Si sa conversion à l’islam n’est plus un mystère, les raisons qui l’ont incité à franchir ce grand pas continuent toutefois d’intriguer Hollywood et la presse occidentale qui peinent à croire que, conformément à ses dires, Michael, l’interprète inoubliable de douces mélodies fraternelles, ait pu percevoir dans l’islam le plus bel hymne d’amour qui soit. Et pourtant…

L’ancien co-chanteur et bassiste des cultissimes Jackson Five, dont le « May Allah be with you » prononcé publiquement en guise d’adieu poignant adressé à son petit frère avait fait vibrer les téléphones portables et mis en émoi les réseaux sociaux, a révélé que c’est au cours de sa tournée au Moyen-Orient, en 1989, que son inclination du cœur pour l’islam est née et n’a cessé, dès lors, de se vivifier.

Il garde un souvenir d’autant plus ému des échanges chaleureux qu’il noua alors avec des enfants et de la fierté avec laquelle ceux-ci s’affirmaient musulmans, que ce sont précisément ces conversations, enrichissantes et joyeuses, avec la jeune génération moyen-orientale qui l’ont profondément bouleversé et chamboulé intérieurement.

« La belle confiance de ces enfants envers leur religion m’a vraiment secoué au tréfonds de mon être. Ils m’ont tous parlé de l’islam avec un sentiment de fierté qui m’a touché en plein cœur », a-t-il relaté avec une émotion intacte.

Et de poursuivre : « Ces rencontres, aussi courtes soient-elles, furent décisives. A partir de là, j’ai souhaité m’entretenir avec des érudits musulmans, j’ai commencé à lire, et au fur et à mesure de mes entretiens et de mes lectures, mon cœur se remplissait d’un amour ineffable ».

Les voies du Seigneur sont impénétrables et seul Allah, l’Omniscient, guide qui Il veut vers sa Lumière, comme en témoigne aujourd’hui Jermaine Jackson avec une lumineuse sérénité, au-dessus des mots et de toutes les vaines critiques.

« Après avoir embrassé l’islam, j’ai senti que je renaissais à la vie. J’ai trouvé dans le Coran les réponses à des questions essentielles auxquelles le christianisme n’a jamais pu répondre », souligne-t-il simplement, en se faisant le chantre de la fraternité universelle sur l’air des odes à la paix chantés magnifiquement par le regretté Michael Jackson.