Affaire Maty Mbodj : Mystère autour du non-lieu d’Abdoulaye Diagne et Cie, le Nigérian jugé le 12 septembre

Dakarmidi – Comme annoncé hier, l’on s’attendait à ce que Abdoulaye Chaya Cavin Diagne et Cie soient attraits devant le tribunal correctionnel de Dakar pour association de malfaiteurs, d’homicide involontaire, de modification de l’état des lieux d’un délit ou crime, de non assistance à personne en danger, de facilitation à autrui d’usage à haut risque. Il n’en rien puisque ces derniers, ont bénéficié d’un non-lieu. Dans cette affaire finalement renvoyée au 12 septembre, seul le cas du Nigérian Uduko Ububu, poursuivi pour offre et cession de drogue, dans l’affaire du mannequin Maty Mbodj, reste à vider.

Libération souligne que les principaux mis en cause, Abdoulaye Chaya Cavin Diagne, présentés comme le petit ami de la victime, et Thierry Ngom ont bénéficié, à l’insu du juge et de la partie civile, d’un non-lieu. À la barre, seul le Nigérian Eduku Ebubu a été appelé à comparaître pour le délit d’offre et cession de drogue uniquement. Pis, ce dernier ne s’est pas présenté à la barre. Condamné pour le même délit dans une autre procédure, Ebubu purge une peine de deux ans de prison ferme. Il n’a pas été extrait de sa cellule.

Face à cet imbroglio, le président du tribunal a ordonné le renvoi de l’affaire au 12 septembre en assurant que le Nigérian sera, cette fois-ci, à l’audience. Interpellé à ce propos par la presse, l’avocat de Diatou Fall Diagne mère du défunt mannequin coupe net :  » Même le président de tribunal  n’y voit pas clair ».
Maty Mbodj est partie sur la pointe des pieds en juillet 2015 au cours d’une soirée organisée dans un appartement meublé situé dans le centre-ville.

La rédaction