Y’en a marre oui, mais pas encore fichu ! (Par Oumou Wane)

Dakarmidi – Macky Sall dort-il sur ses deux oreilles ou peine-t-il au contraire à trouver le sommeil lorsqu’il ressasse la manifestation de Y’en a marre, en cette journée du 7 avril 2017 ? Ce qui est sûr en tout cas, c’est que les temps sont durs pour notre Président de la République qui voit son capital sympathie dans l’opinion fondre comme neige au soleil. On frise même l’inondation !

S’il vous plait Mesdames, Messieurs, que personne ne lui raconte de bobards sur ce point précis car l’heure est graveet il faut cesser de l’enfoncer ! Avez-vous seulement un peu de sympathie pour lui ?

Lâché par ses alliés d’hier et desservi par l’arrogance de son propre camp, Macky Sall, à l’épreuve de la vraie démocratie, celle de la rue, devra ré-enchanter son électorat en lui redonnant une lueur d’espoir à la veille des législatives. A force de donner l’impression qu’il ne gère pas le pouvoir que lui a confié la grande majorité des sénégalais en 2012, à force de ne rien arbitrer ni trancher, de ne pas consulter, sinon ses propres bourreaux, de ne pas entendresinon des contrevérités… il a réussi à créer contre lui une coalition hétéroclite mêlant cris de colère sincère et calculspolitiques.

Ce rassemblement pacifique, autorisé par le préfet de Dakar et dont l’objectif était de réunir un million de personnes semble avoir gagné son pari, si ce n’est par le nombre, au moins par le symbole. Souvenons-nous, le mouvement citoyen « Y’en a marre » avait compté pour beaucoup dans le scrutin de 2012 qui avait débouché sur la victoire de Macky Sall avec 65 % des suffrages. Mais quelle fut la récompense du candidat devenu président, à l’endroit de cette jeunesse-là ? L’a-t-il au moins écoutée, comprise, accompagnée ? Certains de ces jeunes sont-ils rentrés au gouvernement ou sont-ils à ses côtés comme ministres conseillers, ce  strapontin fourre-tout qui récompense les transhumants ? Non et c’est de là que sa faiblesse est née, de sa génération du concret interne initiée par ses proches et son clan, cette oligarchie qui l’empêche encore aujourd’hui de conduire le pays vers plus de dynamique républicaine et d’ouvrir les négociations. Au pied du mur et plus que jamais empêché par sa garde rapprochée, notre président est nu et désarmé, à moins qu’il ne se ressaisisse et reprenne le pouvoir que les sénégalais lui avons confié. A défaut, il y a toutes les raisons de penser que l’opposition saura en profiter. Car ne soyons pas dupes, derrière ces jeunes citoyens lanceurs d’alerte de la société civile, toute l’opposition saura se tenir en embuscade. D’ailleurs, ils ont tous appelé leurs partisans à rejoindre la manifestation. Pour couronner le tout, l’adversaire d’hier, l’ancien président Wade a donné instruction à son parti, le PDS de participer à l‘événement, contre celui qui jadis marchait aux côtés des leaders de Y’en a marre. L’histoire a bégayé hier en verlan !Si ce n’était pas si pathétique on en rirait presque !

Tentons d’être justes néanmoins, Macky Sall est-il en train d’échouer dans sa gestion des affaires courantes du pays ?Je ne le crois pas, du moins pas dans tous les secteurs ! Lui comme nous n’avons qu’une vie ! Qui pourrait accepter d’être ainsi malmené, critiqué, bafoué, hué, trahi, sali… sans avoir une ambition, une vision et des convictions vraies pour son pays ? Macky Sall peut nous conduire à l’émergence s’il revoit sa copie, je le pense. Y’en a marre peut bien avoir toute une liste de griefs contre le président et son gouvernement, au fond, je suis certaine que l’incompréhension mutuelle y est pour beaucoup et que si le mouvement l’a soutenu pour le faire triompher en 2012, il ne demande aujourd’hui qu’à le voir changer. Il est certain que Macky doit changer d’urgence des choses pour apaiser les tensions et donner le sentiment d’être à l’écoute et que tout n’est pas pourri !

D’abord, à mes yeux, cela n’a aucun sens que son parti cherche à manifester pour riposter à Yen a Marre, ce n’est pas du coup contre coup ! Le Président n’est pas le président d’un clan, il est le président de tous les sénégalais ! Cette posture de l’œil pour œil ne ferait que l’isoler des sénégalais qui finiraient, si l’APR s’entête à manifester, à considérer Macky Sall comme désormais le Président de son clan et qu’avec les autres sénégalais, il a décidé d’en découdre ! Ce serait sa dernière bourde ! Je veux bien comprendre que dans la surenchère chacun bande les muscles pour se faire bien voir du Président mais hélas ils ne serviraient pas les intérêts de leur mentor ! Macky Sall n’est pas et ne doit pas être dans la démonstration de rue ! Il doit encaisser les coups, entendre et corriger ! Et comme de Gaulle, dire à son peuple, je vous ai entendu !
Si le peuple s’incarne dans ce mouvement et que sa parole vient percuter celle des élites, il faut le prendre en compte. Une nouvelle ère doit naître ici et maintenant en politique. Mieux vaut faire face à ces problèmes et essayer d’y trouver des solutions que de les nier ou d’écouter les mauvais conseillers qui ne sont pas les payeurs !

Dans un contexte politique actuellement tendu au Sénégal, nous avons le droit d’alerter, chacun est libre de manifester dans la paix et la civilité, mais au final, seules les cartes d’électeurs sont là pour élire ou pour sanctionner.

J’ai vu, sur cette place mythique rebaptisée Place de la Nation, la foule nombreuse, qui n’a pas manqué une occasion pour acclamer les orateurs. J’ai vu des ouvriers, des chômeurs, des détenus, des rapatriés des USA, des jeunes et des moins jeunes pour dénoncer le « manque de démocratie et de justice ». Mais j’ai aussi vu les mêmes professionnels de la politique et leur hostilité habituelle qui ont pris part au rassemblement de Y’en a marre. « Nous sommes là parce que nous sommes des démocrates », ont-ils dit. « Nous sommes là parce que nous combattons pour la liberté», ont-ils martelé. Ils sont là aussi parce que MackySall hiberne dans son bunker ! C’est donc plus une douche froide comme celle de Yen a marre qu’il lui faudra mais bienune mer chaude pour le réveiller car il ne se révèle que dans l’adversité ! Hélas il ne la voit pas encore ni ne la sent, enveloppé dans la ouate blanche…mais le percale qui sert de linceul, c’est du coton non ? Il en faut 7 mètres pour un enterrement, mais hier ce 7 avril, ce fut un enterrement de première classe à moins que le macchabée se rebiffe et donne signe de vie ! Et tout le monde le lui souhaite, à commencer par Y en a marre qui n’a fait que de luidemander rectifier le tir et d’être enfin le Président de tout le peuple ! Y arrivera t’il ? Je n’en doute pas !

Oumou Wane
Présidente africa 7