Transhumance : De qui se moque Souleymane Ndéné Ndiaye? (Par Diéguane Touré)

Dakarmidi –  Vous êtes depuis quelques jours, la cible directe des sénégalais, blessés par vos mots d’hier, et déçus par votre attitude d’aujourd’hui. Ce double langage que vous nous avez servis, n’est point digne du rang de premier ministre que vous occupiez sous Wade, même si votre passage à la primature est la période la plus sombre qu’a vécue cette station.

Un homme qui ravale ses propos à cause des péripéties, est faible et léger dans la conduite et la tenue de sa vie, loin de toute sagesse, de toute élégance, vous avez montré vos limites comportementales, avec des attitudes qui ont frisé la désinvolture, pour preuve, la cérémonie du 04 avril a étalé tous vos talents de « dragueur », en bravant avec subtilité, toutes les normes et règles protocolaires pour aller parler à Macky Sall. Ce jour-là, vous aviez insisté et tout le monde a vu le président ‘dos au mur’, donné des instructions pour que l’entretien éphémère que vous avez eu, sur votre demande, ait une issue heureuse.

C’est vous qui aviez pris l’habitude de crier partout que vous êtes une autorité respectable et respectée dans ce pays, et que pour rien au monde, vous ne vendrez votre âme au diable, fut-il maître du pouvoir, mais vous oubliez souvent que ce respect était assujetti à une condition que malheureusement vous n’avez pas pu remplir, la constance en tout et pour tout.

De la haute station de la république, où par la grâce de Dieu, et la générosité sans commune mesure de Wade, vous avez été placé sans avoir réuni les conditions intellectuelles et techniques, vous venez prouver à tous, que ce poste a souffert le temps que vous l’aviez occupé, pourtant, une station qui a vu passer de grands noms comme Habib Thiam, Mamadou Lamine Loum, Hadjbou Soumaré, ou encore le plus récent [Mouhammad Boun Abdallah Dionne]. Vous l’avez déshonoré, souillé et tacheté de votre marque.

Et vos réalisations qui se sont limitées à vous payer un parking de voitures de luxe, et à profiter des dorures de la république en sont les preuves. L’adage dit que quand on tente de se masquer on est très souvent trahi par son comportement, sa personnalité, indissociables avec la personne. Et c’est ce qui vous est arrivé au su de tous.

Les valeurs de Jom’, de ‘Kersa’, de ‘Soutoura’ qui sous-tendent la société sénégalaise ont péniblement enduré par votre acte mais il le fallait pour que tous ces sénégalais jusque-là, trompés, découvrent enfin qui vous êtes, vos intentions… Vous avez trompé le peuple aujourd’hui, mais attention, vous vous verrez tromper demain par ce même peuple trahi et abusé !

Diéguane Touré Ingénieur en informatique