Les sorciers inactifs du palais en mode « dieuffourou » (Par Cheikh Sadibou Diop)

Dakarmidi – La démission du ministre Thierno Alassane Sall a déclenché une hystérie de réactions au Sénégal, dans les médias et réseaux sociaux. Les « journaleux/sournalistes » autoproclamés communicants du palais, n’ont pas hésite un instant; une mise en scène digne d’Hollywood pour étouffer la démission du ministre et les raisons qui la fondent.

Alors, ces marchands de chimères nous ont sorti la stratégie du contre-feu avec des comédiens en manque d’inspiration: le deputé, le secrétaire d’Etat et le frère du President.

C’est quoi un contre-feu?

Quand les pompiers constatent en désespoir de cause, que les moyens actuels ne permettent plus d’arrêter le massacre du feu, ils peuvent décider d’un commun accord d’allumer un contre-feu.

En temps de guerre, il est courant de feindre une attaque à la frontière d’un pays, pour attaquer massivement à la frontière opposée: la diversion ainsi créée, permet de diviser la résistance éventuelle en l’occupant ailleurs et d’ouvrir un nouveau front.

Des techniques risquées, mais qui ont fait leurs preuves sur le terrain. En communication, c’est du pareil au même. Une personnalité (President Macky Sall), a commis une gaffe ou est au coeur d’une affaire difficile. Il est d’usage d’alimenter les médias avec une autre information même dérisoire, parfois aussi choquante mais au final contrôlable.
Une sorte d’os à ronger pour les journalistes et les éventuels moutons qui la lisent.

C’était peine perdue car la nomination du premier ministre jusqu’à ce jour au poste du ministre démissionnaire prouve et démontre que Macky Sall, n’est pas exempt de reproche dans cette signature avec le groupe TOTAL.

L’urgence de financement des prochaines législatives aurait-elle pousser DIOGOYE à accepter des dessous de table ? En tout cas, les sénégalais exigent encore toute la transparence dans la gestion des ressources naturelles du pays et invitent les apprentis communicants du palais, à nous proposer un autre scénario plus intéressant…C’était trop flagrant, ce pugilat verbal entre le députe, le secrétaire d’Etat et le planton de Frank Timis, aux allures de « tésseuneté » qui ne nous a pas distrait de l’essentiel…

« Macky ak Aliou Di nguéne Gokhi souniou pétrole ! »

Cheikh Sadibou Diop
Citoyen sénégalaise
Esprit libre