Serigne Abdou Samad Mbacké Souhaïbou qui a condamné fermement les caricatures sur le Prophète Muhammad saws

Dakarmidi  –  Le fils de Serigne Souhaïbou Mbacké a accusé les auteurs des caricatures de vouloir diaboliser le Prophète Muhammad (psl).
<< En tant qu’adepte mouride et petit-fils de Cheikh Ahmadou Bamba et au nom de l’amour que ce dernier n’a cessé de manifester au Prophète (Psl), nous condamnons fermement toute caricature sur le Prophète. C’est en raison de cet amour si profond qu’il n’a jamais cessé de faire ses éloges, de le servir au point de devenir son serviteur privilégié (Asnal-Khadim). Au nom de cet amour, nous tenons à dénoncer toute tentative de désacralisation de la personne du Prophète>>, a-t-il dénoncé.

Le petit-fils du fondateur du mouridisme n’a pas raté le président français, Emmanuel Macron qui justifiait les caricatures en évoquant la liberté d’expression. Serigne Abdou Samad Mbacké Souhaïbou a pris son contre-pied en précisant que rien ne peut justifier ces actes.

Le Mbacké Mbacké a invité la France à arrêter faire les éloges des caricaturistes. <<Le principe de la liberté d’expression de quelque nature soit-elle, ne saurait, sous aucun motif, justifier toute provocation insultante et offensante envers notre Prophète. La France ne peut pas continuer à défendre les caricatures sur notre Prophète (Paix et salut sur lui) au nom d’une prétendue liberté d’expression. Elle ne peut continuer à faire l’éloge d’une liberté d’expression que l’on applique seulement et simplement à une communauté>>, lit-on dans le document.

Serigne Abdou Samad Mbacké Souhaïbou a prodigué quelques conseils à la France pour éviter de récidiver la prochaine.

<< En cela, nous conseillons à l’exécutif français de revenir à la raison et de
garder sa sérénité. Nous lui conseillons de reculer sur cette posture visant à
défendre les caricatures envers notre Prophète et leur éventuelle publication. Nous lui conseillons aussi de cesser d’être la caisse de résonnance d’une minorité extrémiste dont le seul but est de générer la haine, la guerre entre les communautés. Nous lui conseillons de protéger la communauté musulmane de France et cesser toute forme de discours visant à ostraciser les musulmans et à légitimer les caricatures au nom d’une prétendue liberté d’expression>>, a conclu le fils de Serigne Souhaïbou Mbacké.